La question du jour :

Animaux domestiques : faut-il durcir les sanctions en cas d'abandon?




Animaux domestiques : faut-il durcir les sanctions en cas d'abandon?
Un chien à la SPA de Gennevilliers, en 2018

, publié le samedi 13 juillet 2019 à 07h00

Selon l'état actuel de la loi, abandonner son animal de compagnie est passible de 30.000 euros d'amende et de deux ans d'emprisonnement.

En ce début des vacances d'été, la Fondation Brigitte Bardot a lancé sa campagne contre l'abandon d'animaux durant la période estivale. "Chaque été en France, près de 60.000 animaux sont délaissés, lâchement abandonnés par leurs propriétaires et ainsi condamnés à une souffrance et à une mort certaines", rappelle la Fondation dans un communiqué, à l'occasion du lancement de sa campagne de sensibilisation.



Pour mobiliser la conscience du public face "à cet acte cruel", passible de 30.000 euros d'amende et de deux ans d'emprisonnement, les défenseurs des animaux montrent dans des vidéos un chat mis dans un carton et déposé au pied d'une poubelle ou un chien abandonné au bout d'une route. Chaque spot est conclu par la phrase "l'abandon tue".


"Les refuges sont surchargés, ils ne peuvent pas faire face aux trop nombreux abandons, dont la France détient un bien triste record en Europe", s'indigne la Fondation Brigitte Bardot qui espère avec cette campagne "sensibiliser et responsabiliser le grand public". Auparavant, la Fondation 30 millions d'amis avait lancé sa propre campagne avec une vidéo "choc", "We are the champions", un film mettant en scène différentes personnes qui abandonnent leur animal en chantant le titre mythique du groupe Queen ainsi que la SPA avec ce slogan ""Cet été, faites taire les souffrances de l'abandon".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.