La question du jour :

Canicule : faut-il interdire les voitures les plus polluantes ?




Canicule : faut-il interdire les voitures les plus polluantes ?
Un panneau indiquant aux automobilistes de ralentir à 70 km/h en raison du pic de pollution près de Paris, en juillet 2018.

Orange avec AFP-Services, publié le jeudi 27 juin 2019 à 07h00

La circulation différenciée a été mise en place dans plusieurs métropoles ces derniers jours. En Île-de-France, la Seine-Saint-Denis est le département le plus concerné, avec 70% des voitures (681.825 véhicules) concernées.

En raison du pic de pollution qui frappe la région parisienne en cette vague de chaleur exceptionnelle, l'interdiction de circulation des voitures concerne aujourd'hui et demain tous les véhicules sauf ceux affichant les vignettes 'Crit'Air 1' et 'Crit'Air 2' et bien entendus les véhicules électriques ou hydrogène.

La circulation différenciée s'applique en effet pour la première fois aux 'Crit'Air 3' (diesel datant d'avant 2011) et bien évidemment toujours aux Crit'Air 4 et 5. Ces véhicules n'ont pas le droit de circuler dans un périmètre situé à l'intérieur de l'A86 entre 5h30 et 00H00.

Nouveau dispositif

Le ministre de la Transition écologique et solidaire François de Rugy a annoncé hier qu'un nouveau dispositif de déclenchement de la circulation différenciée allait bientôt voir le jour : il sera déclenché automatiquement si le seuil d'information sur un polluant est dépassé pendant deux jours, ou dès que le seuil d'alerte est atteint.Jusqu'ici, la décision revenait aux préfets, ce qui était sujet à de nombreuses polémiques...

Près de 5 millions de véhicules concernés

AAA DATA révèle ainsi les chiffres exacts d'interdiction de circulation en Île-de-France : ce sont près de 5 millions de voitures franciliennes (4.747.767 enregistrés en base) qui sont censées être immobilisées dans la zone délimitée par l'A86, soit 60% du parc automobile total francilien...Si l'on regarde plus en détail, la Seine-Saint-Denis est le département de la région le plus concerné par la mesure avec 70% des voitures (681.825 véhicules) impactées.

A l'inverse, le département des Hauts-de-Seine est le moins touché avec tout de même 48% du parc (565 406 véhicules) interdits de circulation (voir statistiques ci-dessous)...Département/Nombre de véhicules concernés/Pourcentage de véhicules concernés93 / 681.825 / 70%
95 / 556.691 / 63%
77 / 674.768 / 61%
94 / 499.706 / 61%
91 / 580.886 / 59%
75 / 531.406 / 57%
78 / 657.079 / 57%
92 / 565.406 / 48%



Ce matin 350 kms de bouchons ont malgré tout été signalés par les autorités en Ile-de-France, les forces de police n'ayant pour le moment verbalisés que peu de contrevenants, préférant alerter les usagers plutôt que les sanctionner... Les contrôles pourraient cependant monter en puissance dès demain jeudi en particulier aux portes de la capitale.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.