La question du jour :

Canicule : le gouvernement en fait-il "trop" ?




Canicule : le gouvernement en fait-il "trop" ?
Un thermomètre de pharmacie photographié à Lille, le 27 juillet 2018.

Orange avec AFP-Services, publié le mercredi 26 juin 2019 à 07h00

Plus des deux tiers des départements ont été placés en vigilance orange en France, où le mercure a encore grimpé mardi, flirtant avec quelques records de température, à deux jours du pic attendu d'une canicule inédite pour un mois de juin.

Mercredi, la chaleur devrait encore de monter d'un cran. Météo-France prévoit 40°C et un peu plus dans le Limousin, le Périgord, les vallées du Massif Central, alpines et du Rhône, jusqu'aux portes de la Provence. D'autres records de chaleur sont attendus localement. 



Jeudi devrait être le jour plus chaud au niveau national, mais les températures extrêmes sont attendues vendredi sur les régions languedocienne et provençale. La fin de l'épisode est envisagée dimanche.

Alors que des membres de l'opposition accusent le gouvernement d'"en faire trop", la ministre de la Santé Agnès Buzyn a assumé cette mobilisation. "Pour tous ceux qui savent, évidemment on en fait trop, mais si je peux éviter des morts inutiles, je continue à communiquer sur la prévention", a-t-elle dit.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.