La question du jour :

LR peut-il se remettre du départ de Pécresse ?




LR peut-il se remettre du départ de Pécresse ?
Valérie Pécresse, le 17 avril 2019 à l'Élysée.

, publié le vendredi 07 juin 2019 à 07h00

Plus de la moitié des Français (54%) pensent que le parti Les Républicains risque de disparaître, selon un sondage Odoxa/dentsu consulting pour Le Figaro et Franceinfo publié jeudi.

Après Xavier Bertrand, Alain Juppé ou Jean-Pierre Raffarin, Les Républicains (LR) ont perdu mercredi 5 juin une autre figure de leur branche modérée. La présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse a annoncé qu'elle quittait le parti




Annoncée mercredi, sa décision de claquer la porte remonte, selon ses proches, au lendemain de la déroute de LR aux Européennes du 26 mai, lors d'un bureau politique au cours duquel elle a déploré "le déni de la profondeur de la défaite".

Mais elle s'est "heurtée à un mur", comme elle l'explique dans un entretien au Figaro publié jeudi soir. "J'ai plaidé pour un élargissement et pour la clarté à l'égard des 'fusionnistes', qui plaident pour un rapprochement avec le RN. On a eu tout l'inverse. Personne ne m'a suivie quand j'ai condamné (le Premier ministre hongrois) Viktor Orban et on a défendu l'indéfendable", regrette celle qui veut "sauver la droite".

Les Français pessimistes pour LR

Au parti, passées la surprise et la colère de l'annonce du départ de l'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy, on se veut pragmatique : "Les rangs se sont éclaircis, la situation aussi", souffle-t-on dans l'entourage de la direction, en paraphrasant le général de Gaulle. L'épisode illustre toutefois l'ampleur d'une crise entamée au lendemain de la défaite de François Fillon à la présidentielle 2017.

Aujourd'hui, plus de la moitié des Français (54%) pensent que le parti Les Républicains risque de disparaître, selon un sondage Odoxa/dentsu consulting pour Le Figaro et France info publié jeudi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.