La question du jour :

Affaire Vincent Lambert : comprenez-vous la reprise des traitements ?




Affaire Vincent Lambert : comprenez-vous la reprise des traitements ?
L'affaire Lambert est devenue le symbole du débat sur la fin de vie en France.
A lire aussi

, publié le mardi 21 mai 2019 à 07h00

L'affaire Lambert, devenue le symbole du débat sur la fin de vie en France, déchire sa famille depuis plus de six ans.

Énième rebondissement dans l'affaire Vincent Lambert. Saisie par les parents du patient, la cour d'appel de Paris a ordonné, dans la soirée du lundi 20 mai, le rétablissement des traitements visant à le maintenir en vie, jusqu'à ce qu'un comité de l'ONU se prononce sur le fond de son dossier. 

Dans la matinée, le CHU de Reims avait annoncé l'arrêt des traitements et la mise en place d'une "sédation profonde et continue" dans un courrier adressé à sa famille, et avec l'accord de la tutrice légale, Rachel Lambert, la femme de Vincent.


La mère de Vincent Lambert qui avait multiplié les requêtes pour obtenir la reprise des traitements de son fils parle d'une "très grande victoire".  

L'affaire Lambert, devenue le symbole du débat sur la fin de vie en France, déchire sa famille depuis six ans : d'un côté, les parents, un frère et une sœur s'opposent à l'arrêt des soins; de l'autre, son épouse Rachel, son neveu François et cinq frères et sœurs du patient dénoncent un "acharnement thérapeutique". 

Le patient, ancien infirmier, n'a pas laissé de directives anticipées mais son épouse et son neveu affirment qu'il avait pris position contre tout acharnement thérapeutique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.