La question du jour :

Européennes : y a t-il trop de listes?




Européennes : y a t-il trop de listes?
Valéry Giscard d'Estaing, le 13 janvier 2009, à Strasbourg
A lire aussi

Orange avec AFP-Services, publié le mercredi 15 mai 2019 à 07h00

Trente-quatre listes ont été déposées pour les élections européennes du 26 mai prochain. Pour Valéry Giscard d'Estaing, il ne devrait y en avoir que cinq.

"Ridicule et grotesque". Tels sont les termes utilisés par l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing, lundi sur RTL, pour qualifier l'abondance de listes en vue des prochaines élections européennes en France, qui se tiendront dimanche 26 mai.

"Au lieu de vouloir traiter le vrai sujet qui est : 'comment faire avancer de manière utile l'Union de l'Europe ?', on se lance dans des débats dans lesquels on cherche des transformations, des interventions curieuses", regrette l'européiste convaincu, chef de l'Etat de 1974 à 1981. Pour lui, "il y a de la place pour cinq listes en fait : l'extrême gauche et l'extrême droite, la gauche, la droite et le centre". Sur le sujet de l'Europe, La République en marche "est plutôt de centre droit alors que, dans la vie publique, elle est plutôt au centre", selon lui.


Valéry Giscard d'Estaing appelle les Français à "aller voter, non pas pour exprimer un mécontentement national ou de catégorie mais pour (...) que l'Europe puisse offrir un avenir satisfaisant". "L'Europe c'est à vous. C'est pas à l'administration, c'est pas à la bureaucratie. Puisque c'est à vous, il faut que ça marche. Et pour que ça marche, il faut vous en occuper", martèle-t-il, jugeant "parfaitement possible" la construction en Europe d'une "confédération économique du niveau des Etats-Unis et de la Chine".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.