La question du jour :

Européennes : les listes "gilets jaunes" doivent-elles s'allier ?




Européennes : les listes "gilets jaunes" doivent-elles s'allier ?
(photo d'illustration)
A lire aussi

, publié le dimanche 07 avril 2019 à 07h00

Concrétiser le mouvement des "Gilets jaunes" dans les urnes aux Européennes est l'ambition d'une partie du mouvement. Et certaines listes pourraient bien s'allier pour maximiser leurs chances de remporter des sièges à Strasbourg. 

Une alliance entre plusieurs listes de "gilets jaunes" aux élections européennes pourrait être annoncée dans les jours qui viennent selon un porte-parole de la liste "Ralliement d'initiative citoyenne". A quelques semaines du scrutin visant à élire les députés à Strasbourg les "Gilets jaunes" cherchent une visibilité européenne.

Dépôt des candidatures le 3 mai 

"Nous sommes en discussions" avec "deux ou trois listes" en vue du scrutin du 26 mai, expliquait samedi, Frédéric Mestdjian, porte-parole de la liste "Ralliement d'initiative citoyenne" (RIC). Il a estimé qu'un rapprochement serait annoncé "cette semaine ou la semaine prochaine". La date limite pour le dépôt des candidatures, est le 3 mai. Il faut présenter une liste de 79 candidats. Les discussions seraient avancées avec la liste soutenue par le chanteur Francis Lalanne, dont Jean-Marc Governatori, cosecrétaire national de l'Alliance écologique indépendante (AEI), a accepté de se porter "caution financière" à hauteur de 800.000 euros. "Francis travaille au rassemblement", confirme à l'AFP Jean-Marc Governatori, qui ajoute que "la seule liste qui aura le financement sera celle où figurera Francis".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.