La question du jour :

Acte 19 des "gilets jaunes" : le dispositif de sécurité vous a-t-il satisfait ?




Acte 19 des "gilets jaunes" : le dispositif de sécurité vous a-t-il satisfait ?
Des fourgons de police et de gendarmerie sur l'avenue des Champs-Élysées, à Paris le 23 mars 2019

Orange avec AFP-Services, publié le dimanche 24 mars 2019 à 07h00

La mobilisation des "gilets jaunes" s'est renforcée en France lors d'un acte 19 marqué par des tensions en région et un défilé dans le calme à Paris, où les Champs-Elysées étaient interdits d'accès aux manifestants après les saccages de la semaine dernière. 

Environ 40.500 personnes, selon le ministère de l'Intérieur (127.212 selon les "gilets jaunes), ont manifesté samedi 23 mars pour l'acte 19 des "gilets jaunes" marqué par un renforcement drastique des mesures de sécurité. Ce tour de vis avait été décidé par l'exécutif après le saccage, la semaine passée, de l'avenue des Champs-Élysées.

Par conséquent, bien que des heurts aient éclaté dans plusieurs villes françaises, la tension était nettement moins importante."Aujourd'hui, l'ordre républicain a été maintenu", s'est ainsi félicité le ministre de l'Intérieur lors d'une déclaration place Beauvau. Il a relevé que 233 interpellations avaient eu lieu dans toute la France, 172 placements en garde à vue et 107 personnes verbalisées pour avoir tenté de prendre part à des rassemblements interdits. "Les bonnes consignes ont été appliquées et les résultats sont là n: toutes les manifestations déclarées, à Paris comme en région, ont pu se dérouler globalement dans le calme" et les "tentatives de violences et de pillage ont pu être prévenues, empêchées, stoppées", a-t-il affirmé.



Sur l'ensemble du territoire, 65.000 policiers et gendarmes étaient mobilisés, ainsi que 30.000 sapeurs-pompiers. À Paris, "8.545 contrôles préventifs ont été réalisés", a indiqué le ministre. Selon la préfecture de police, 96 personnes ont été interpellées et 53 verbalisées. À Nice ou à Bordeaux aussi, "les personnes qui ont tenté de braver les arrêtés d'interdiction de manifestation ont été arrêtées et sanctionnées", a-t-il poursuivi, relevant "80 interpellations" à Nice.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.