La question du jour :

Les "gilets jaunes" peuvent-ils bousculer les élections européennes ?




Les "gilets jaunes" peuvent-ils bousculer les élections européennes ?
Des "gilets jaunes" défilent à Bordeaux le 2 février 2019.

Orange avec AFP-Services, publié le lundi 04 mars 2019 à 07h00

Une petite dizaine de projets de liste "gilets jaunes" aux élections européennes ont été pour l'heure annoncés.

Après avoir quitté la liste RIC (Ralliement d'initiative citoyenne), Christophe Chalençon a l'intention de présenter une liste aux Européennes, selon un communiqué reçu dimanche 3 mars. Le controversé "gilet jaune" dont la rencontre avec le numéro deux du gouvernement italien avait créé une crise diplomatique entre Paris et Rome, a détaillé son projet, annonçant "la création d'une bannière de rassemblement, sous laquelle" il invite "toutes les énergies désireuses de restaurer l'unité et la grandeur du peuple" à se ranger. 



Christophe Chalençon précise qu'il sera le "porte-parole" de cette éventuelle liste intitulée "Évolution citoyenne", et dont les places sont à ce jour "toutes vacantes".


Une dizaine de projets de liste "gilets jaunes"

Il dénonce dans son communiqué, les "élites" qui "poursuivent depuis cinquante ans une folle entreprise de destruction de notre pays, qu'elles tentent coûte que coûte de noyer dans l'Europe technocratique et la mondialisation financière". Une petite dizaine de projets de liste "gilets jaunes" aux Européennes ont été pour l'heure annoncés, tandis que l'acte 16 du mouvement social, samedi 2 mars, a été marqué par une baisse de la mobilisation.

En parallèle, la "gilet jaune" Ingrid Levavasseur a annoncé renoncer à mener la liste "Ralliement d'initiative citoyenne" (RIC) aux élections européennes. L'aide-soignante âgée de 31 ans compte "repartir à zéro" avec une nouvelle liste. Face aux nombreuses divisions qui agitent le mouvement, aucune liste estampillée "gilets jaunes" n'a encore réussi à fédérer les manifestants, à moins de trois du scrutin. Dans un sondage Elabe pour BFM TV publié mercredi, une liste de "gilets jaunes", sans plus de précisions sur l'identité des éventuels candidats, est créditée de 3% des intentions de vote.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.