La question du jour :

"Gilets jaunes" : le mouvement peut-il trouver un second souffle ?




"Gilets jaunes" : le mouvement peut-il trouver un second souffle ?
Des "gilets jaunes" défilent dans les rues de Paris, le samedi 2 mars 2019.

, publié le dimanche 03 mars 2019 à 07h00

Les "gilets jaunes" ont défilé samedi 2 mars en rangs clairsemés pour leur acte 16, émaillé de quelques heurts en régions.

Au total, le ministère de l'Intérieur a comptabilisé 39.300 manifestants en France, dont 4.000 à Paris, en repli par rapport à la semaine dernière où 46.600 personnes avaient été recensées, dont 5.800 dans la capitale.

Ces chiffres officiels sont régulièrement contestés par les "gilets jaunes".A Paris, le cortège parti de l'Arc de Triomphe et auquel participaient les figures Éric Drouet et Maxime Nicolle, était pour la première fois encadré par des "gilets jaunes" faisant la sécurité à moto.

S'il s'est déroulé sans incident, un homme a été blessé au visage en marge du cortège, "probablement" par un tir de LBD selon des sources concordantes, et une enquête judiciaire confiée à "la police des polices" a été ouverte.


De nombreux manifestants interrogés par l'AFP ont dit placer leurs espoirs dans la mobilisation du 16 mars, présentée par les figures historiques du mouvement comme une journée clé. Partie d'un ras-le-bol contre la hausse des taxes et pour davantage de pouvoir d'achat, le mouvement s'est étendu à des revendications hétéroclites. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.