La question du jour :

Faut-il un référendum à l'issue du grand débat ?




Faut-il un référendum à l'issue du grand débat ?
Emmanuel Macron, en juin 2018, à Paris

, publié le lundi 04 février 2019 à 07h00

Pour "tirer les conclusions" du grand débat national en cours, Emmanuel Macron n'écarte pas l'option d'un référendum, qui pourrait être organisé à l'occasion des élections européennes, le 26 mai prochain.

Emmanuel Macron porte lundi le grand débat en banlieue parisienne avec un déplacement à Évry-Courcouronnes (Essonne), tout en multipliant les consultations pour sortir de la crise des "gilets jaunes", à travers notamment la possible tenue d'un référendum Selon le Journal du dimanche, le président de la République serait tenté de convoquer un tel référendum dès le 26 mai, jour des élections européennes.


La (ou les questions) proposée aux Français lors de cette consultation pourrait notamment porter sur des sujets institutionnels, comme la réduction du nombre de parlementaires, la reconnaissance du vote blanc ou la limitation du cumul de mandats dans le temps. "Tout est sur la table, mais rien n'est décidé", a réagi dimanche l'entourage du président. La concomitance d'un tel référendum et d'un scrutin européen jugé comme déterminant pour l'avenir de l'UE ne serait pas sans difficulté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.