La question du jour :

"Gilets jaunes" : soutenez-vous l'organisation d'un "acte 6" ?




"Gilets jaunes" : soutenez-vous l'organisation d'un "acte 6" ?
Des "gilets jaunes" à Crespin, à la frontière franco-belge, mercredi 19 décembre.

Orange avec AFP, publié le jeudi 20 décembre 2018 à 07h00

Les propositions de manifestations et d'actions à mener sont nombreuses dans la perspective d'un "acte 6" des "gilets jaunes". Alors que la mobilisation semblait marquer le pas samedi 15 décembre, ce nouvel acte sera-t-il suivi ?

Depuis le 17 novembre, chaque samedi est marqué par la mobilisation des "gilets jaunes".

"L'acte 6" est en préparation, alors que les mesures annoncées par Emmanuel Macron lundi 10 décembre ont pris la forme d'un projet de loi, débattu mercredi à l'Assemblée. Toutefois, à l'approche des fêtes de fin d'année et alors que l'"acte 5" n'a réuni que 66.000 personnes samedi, contre 126.000 précédemment, le gouvernement peut-il miser sur un essoufflement du mouvement ?



Sur les réseaux sociaux, les appels à l'"acte 6" se multiplient, de même que les actions à mener pour ce nouveau rendez-vous des "gilets jaunes". À Paris, les actions semblent se porter sur divers lieux comme la place de l'Étoile, "Châtelet et les avenues chics" ou encore "les médias comme BFMTV". D'autres "gilets jaunes" refusent de se rendre dans la capitale et militent pour un blocage des frontières.



"La mobilisation aux frontières n'est pas nouvelle. Beaucoup de gens dans les régions sont venus à Paris, cette fois, on leur propose de rejoindre les gilets jaunes des frontières", explique au Parisien Priscillia Ludosky, l'une des figures du mouvement, membre du groupe "La France en colère". Pour respecter la libre-circulation des personnes, les manifestants de samedi prévoient de "bloquer les camions et de laisser passer les particuliers", assure-t-elle au quotidien francilien. Les frontières maritimes sont également dans le viseur, comme les ports de Brest, Saint-Malo et Saint-Nazaire.



Éric Drouet, une autre figure du mouvement, connu notamment pour avoir appelé les "gilets jaunes" à entrer dans l'Élysée, veut lui aussi sortir de Paris. Il a plaidé lundi pour une manifestation à Versailles, une ville "très accessible aux bus, voitures, et autres transports", rapporte Le Journal du dimanche.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.