La question du jour :

Les "gilets jaunes" doivent-ils poursuivre le mouvement ?




Les "gilets jaunes" doivent-ils poursuivre le mouvement ?
Des gilets jaunes à Caen le 18 novembre 2018.

, publié le mercredi 12 décembre 2018 à 07h00

Les Français sont très partagés sur la poursuite du mouvement des "gilets jaunes" après les annonces du président de la République lundi, selon deux sondages publiés mardi 11 décembre.

"On ne lâchera pas !" Un peu moins nombreux mais toujours actifs, les "gilets jaunes" poursuivaient mardi 11 décembre leurs opérations de blocages et manifestations sur des ronds-points et axes routiers au lendemain des annonces d'Emmanuel Macron qualifiées d'"enfumage".

À la quatrième semaine de ce mouvement inédit né sur les réseaux sociaux pour dénoncer la politique gouvernementale, 10.100 manifestants étaient recensés à 18h sur tout le territoire, contre 11.000 à la même heure mardi dernier, selon l'Intérieur. "On est sur la frange la plus mobilisée et la plus déterminée du mouvement", a commenté une source à Beauvau.



L'exécutif espérait pourtant calmer la grogne avec ces annonces.

Les Français sont quant à eux très partagés sur la poursuite du mouvement.

Selon un sondage Opinionway pour LCI publié mardi, une petite majorité de sondés (54%) souhaitait après avoir entendu Emmanuel Macron que la mobilisation s'arrête et une grosse minorité (45%) qu'elle se poursuive. À l'inverse, dans une enquête Odoxa pour Franceinfo et Le Figaro, les personnes interrogées sont légèrement majoritaires (54%) à penser que les actions des "gilets jaunes" doivent se poursuivre, contre 46% qui veulent qu'elles s'arrêtent.

Le souhait de poursuite du mouvement est cependant en baisse par rapport à un précédent sondage Odoxa du 22 novembre, puisque les Français étaient alors 66% à se dire en faveur d'une poursuite.

Macron a-t-il été convaincant?

Les sondés qui ont suivi l'intervention télévisée d'Emmanuel Macron lundi soir sont également très partagés sur sa prestation. 49% l'ont jugé "convaincant" (13% "tout à fait" et 36% "plutôt"), contre 50% qui sont d'un avis contraire (30% "plutôt pas" et 20% "pas du tout"), selon Opinionway.

Pour Odoxa, 40% l'ont jugé "plutôt convaincant", contre 59% qui sont de l'avis contraire. Les sondés sont néanmoins beaucoup plus nombreux à se dire convaincus que lors du précédent discours d'Emmanuel Macron le 27 novembre (21% de convaincus).

Point de convergence entre les deux sondages : l'approbation des différentes mesures annoncées lundi par le président. Selon Opinionway, les personnes interrogées jugent qu'elles répondent aux revendications des "gilets jaunes": à 78% pour la défiscalisation des heures supplémentaires, à 72% pour la suppression de la hausse de la CSG pour une partie des retraités, à 68% pour la hausse du Smic et à 60% pour la "prime de Noël".

Pour Odoxa, les sondés les trouvent satisfaisantes : à 85% pour les heures supplémentaires, à 70% pour la CSG, à 61% pour le Smic et à 55% pour la "prime de Noël".

*L'étude OpinionWay a été réalisée en ligne le 10 décembre après l'intervention télévisée d'Emmanuel Macron auprès d'un échantillon de 991 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,5 à 3 points.

*Celle d'Odoxa a été réalisée en ligne le 10 décembre après 21h et le 11 décembre auprès d'un échantillon de 992 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.