La question du jour :

École : souhaitez-vous que les élèves portent un uniforme ?




École : souhaitez-vous que les élèves portent un uniforme ?
Des écoliers et parents, à Caen le 3 septembre 2018
A lire aussi

, publié le lundi 05 novembre 2018 à 07h00

Les écoles primaires de Provins permettent à leurs élèves de venir en classe avec un uniforme. Une mesure encouragée par Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale.

Tous les écoliers de France font leur rentrée, lundi 5 novembre, après deux semaines de vacances de la Toussaint.

À Provins (Seine-et-Marne), ce retour en classes sera un peu particulier : les élèves des écoles élémentaires de la ville pourront venir en classe vêtus d'un uniforme. Il s'agit d'une première en métropole.

Dans le cadre de cette expérimentation, l'uniforme n'est pas obligatoire. "Près de la moitié des élèves" a toutefois décidé de porter la nouvelle tenue, assure le maire LR Olivier Lavenka. Pour 137 euros, chaque enfant dispose d'un pantalon coupe droite, d'un gilet bleu ciel, de polos brodés de la devise républicaine et d'un blouson style aviateur. Un trousseau fourni gratuitement aux familles les plus modestes.



Jean-Michel Blanquer veut "dépassionner" le sujet

En juin, la mairie avait organisé une consultation : 62% des parents s'étaient prononcés en faveur du port de l'uniforme. Cette mesure a pour but "de mettre en lumière (...) ce qui rassemble et non pas ce qui divise", argue le maire, qui tient à souligner que la tenue scolaire unique existe dans beaucoup de pays, mais aussi en Martinique ou en Guadeloupe. L'élu voit de nombreux avantages au port d'un uniforme : "Plus pratique le matin pour habiller les enfants", "sentiment d'appartenance à la communauté éducative renforcée", "différences sociales atténuées".

Ces dernières années, la question de la tenue scolaire unique est revenue dans le débat public. Depuis 2013, trois propositions de loi ont été déposées en ce sens. Pendant la campagne de 2017, deux candidats à l'élection présidentielle, François Fillon et Marine Le Pen, proposaient eux aussi le "retour à l'uniforme".

En juin dernier, le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer s'est prononcé en faveur de l'uniforme dans les écoles qui le souhaitent. Déplorant l'opposition à cette mesure "de personnes dont le métier est de créer du clivage", le ministre avait estimé que "c'est un sujet qu'il faut dépassionner, regarder de manière concrète et qui peut être très positif".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.