La question du jour :

Fusillade à Pittsburgh : faut-il renforcer la sécurité autour des synagogues ?




Fusillade à Pittsburgh : faut-il renforcer la sécurité autour des synagogues ?
La Grande Synagogue de Paris (illustration).

publié le lundi 29 octobre 2018 à 07h00

Depuis fin 2016, ces lieux de culte sont surveillés par des patrouilles régulières.

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a appelé les préfets de "renforcer la vigilance autour des synagogues", après l'attaque antisémite dans une synagogue de Pittsburgh, aux Etats-Unis, qui a fait onze morts, samedi 27 octobre.

"Je viens de demander aux préfets de renforcer dès demain (dimanche) la vigilance autour des synagogues et des événements programmés ce week-end", écrit le ministre de l'Intérieur dans un tweet.



Des rondes régulières aux abords des lieux de culte

"L'antisémitisme tue. L'antisémitisme n'a pas de frontières. L'attaque abjecte de Pittsburgh en est la preuve tragique. En Pennsylvanie, comme dans notre pays, restons unis contre la haine", avait-il écrit peu avant sur la même messagerie, faisant part de sa "grande émotion" et exprimant sa "solidarité avec le peuple américain".

En France, la protection des synagogues et des écoles juives en France, est assurée à la fois par des militaires de l'opération Sentinelles et des forces de polices et de gendarmerie. Depuis fin 2016, ces lieux de culte ne bénéficient plus de garde "statique" mais sont toujours surveillés par des patrouilles régulières.

Pour assurer leur protection, les synagogues ou les écoles peuvent aussi miser sur le Service de protection de la communauté juive (SPCJ) mis en place en 1980 après l'attentat de la rue Copernic à Paris, rappelle La Croix.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.