La question du jour:

Aude : faut-il revoir le système de vigilance de Météo France ?




Aude : faut-il revoir le système de vigilance de Météo France ?
Trèbes, dans l'Aude, le 15 octobre 2018.

Orange avec AFP, publié le mardi 16 octobre 2018 à 07h00

Le porte-parole du ministère de l'Intérieur a pointé lundi "une fragilité" dans le système de vigilance de Météo France, après les inondations meurtrières dans l'Aude.

Les orages et les inondations, qui ont frappé l'Aude dans la nuit de dimanche à lundi 15 octobre, figurent parmi les intempéries les plus meurtrières survenues en France depuis une dizaine d'années. Alors que certains se sont plaints d'avoir été mal informés de l'intensité à venir des orages, le Premier ministre Édouard Philippe, qui s'est rendu sur place, a estimé que cet épisode météorologique était "par lui-même imprévisible", rappelant que "les spécialistes considéraient que la dépression allait circuler plus vite que ce qui s'est passé".



"C'est clair qu'il y a une fragilité.

Il y a une fragilité au niveau de la vigilance orange - on l'a vu avec la neige qui est tombée sur l'Île-de-France il y a quelques mois - qui est très souvent utilisée et quand il y a un vrai problème, les gens n'en tiennent plus compte", avait déclaré un peu plus tôt dans la journée sur LCI le porte-parole du ministère de l'Intérieur Frédéric de Lanouvelle.

"Et puis il y a le problème de cette vigilance rouge, je ne connais pas par cœur le processus de déclenchement de cette vigilance, mais en l'occurrence cette nuit, au vu du témoignage de certains habitants, elle a été déclenchée trop tard", a-t-il ajouté. Le département de l'Aude avait été placé en vigilance rouge lundi à 6h.

Orange ou rouge ? Comment Météo-France jauge les vigilances

"La difficulté de ce phénomène, c'est d'abord la difficulté de le prévoir", avait-il toutefois nuancé soulignant que dès que l'épisode a été prévu, "l'alerte rouge" a été donnée. "Je ne pense pas que ce soit lié à l'incompétence de Météo France mais à une difficulté d'évaluer cela. Et puis c'est un phénomène très puissant. Il est clair que les secours se sont déployés dès que possible mais que leurs conditions étaient très compliquées", a-t-il ajouté.

Les "vigilances" de Météo France, créées après la tempête de 1999 pour mieux informer population et pouvoirs publics, relèvent à chaque fois d'un délicat travail de prévision, surtout pour les phénomènes d'orages. Le phénomène cévenol qui a frappé l'agglomération de Carcassonne était dans le viseur des météorologues depuis jeudi dernier, explique Marc Pontaud, directeur de recherche chez Météo France, mais il est resté longtemps "brouillé" par le déplacement d'une bande nuageuse liée à un cyclone moribond. "Une situation rarissime", selon lui.

"Dès vendredi, la protection civile et le ministère de l'Intérieur ont été alertés du fait que quelque chose allait se produire dans la nuit de dimanche à lundi", relate-t-il. "Dimanche, 4 départements sont d'abord placés en vigilance orange. Dans la nuit, un ingénieur de Météo France est à Beauvau, comme le prévoit le protocole en cas de situation compliquée. Les prévisions nous annoncent beaucoup de pluie, mais ce n'est que dans la nuit que les choses vont se préciser: et le phénomène localisé autour de Carcassonne, on ne l'a que vers 5h00 du matin!"

La différence entre orange et rouge? Dans le premier cas, Météo France avertit d'un phénomène "intense, potentiellement dangereux", conseillant notamment au public d'éviter de se déplacer. Quand la vigilance est rouge, "on dit 'il va y avoir phénomène exceptionnel avec des conséquences, mettez-vous à l'abri'", résume l'expert.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.