La question du jour :

Selon vous, faut-il un remaniement de grande ampleur ?




Selon vous, faut-il un remaniement de grande ampleur ?
Edouard Philippe et Emmanuel Macron, à Saint-Etienne-du-Rouvray le 26 juillet 2017
A lire aussi

, publié le lundi 08 octobre 2018 à 07h00

L'hypothèse d'un remaniement plus large prend de l'épaisseur. Il devrait être effectif avant mercredi 10 octobre, date du prochain Conseil des ministres.

Initialement, il s'agissait simplement de remplacer Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur démissionnaire.

Tout porte désormais à croire que le remaniement gouvernemental envisagé par l'exécutif sera d'une ampleur plus importante. "Le Premier ministre en a envie depuis un certain temps et il sait désormais ceux qui impriment ou pas", abonde-t-on dans un cabinet ministériel.

Attendu lundi 8 ou mardi 9 octobre, afin que la nouvelle équipe soit prête pour le Conseil des ministres prévu mercredi, ce remaniement pourrait acter le départs de plusieurs ministres. À commencer par Françoise Nyssen, considérablement fragilisée à la Culture depuis l'ouverture d'une enquête préliminaire sur des travaux d'agrandissement dans les locaux d'Actes Sud, la maison d'édition qu'elle dirigeait. Jacques Mézard, en poste à la Cohésion des territoires, risque aussi d'être évincé. Des changements parmi les secrétaires d'État ne sont pas à exclure.



Pour un nouveau souffle

Toutefois, un député de La République en Marche, tempère : "Est-ce que cela va être le grand remaniement du quinquennat, avant même les élections européennes ? Sans doute pas. Économie, Éducation et Travail ne devraient pas bouger, mais il y a du flottement". Les centristes, mécontents ces derniers temps, pourraient être les gagnants de cette opération. Le nom de Marc Fesneau, à la tête des députés MoDem, est cité pour succéder à Stéphane Travert à l'Agriculture.

Cette volonté de remodeler en profondeur le gouvernement est impulsée par le Premier ministre Édouard Philippe. Il pourrait même opter pour une démission de son équipe, afin de marquer le passage à une nouveau chapitre.

Pour Emmanuel Macron, un remaniement plus large que prévu servirait à trouver un élan nouveau et tenter de faire oublier une rentrée jugée difficile à cause des départs de Nicolas Hulot et Gérard Collomb, ainsi que des sondages en berne.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.