La question du jour :

Pédophilie dans l'église : Barbarin doit-il démissionner ?




Pédophilie dans l'église : Barbarin doit-il démissionner ?
Le cardinal Barbarin et le pape Français au Vatican, le 6 juillet 2016.

, publié le jeudi 23 août 2018 à 07h00

Un prêtre a lancé une pétition en ligne demandant la démission du cardinal. Elle a recueilli plus de 8.000 signatures.

"Suite à la lettre du Pape François au Peuple de Dieu (...), je vous demande publiquement et sans détour de donner votre démission de cardinal et d'archevêque de Lyon dans les plus brefs délais".

Le père Vignon, un simple curé de campagne, a jeté un pavé dans la mare en s'attaquant frontalement au cardinal Barbarin, poursuivi pour non-dénonciation d'agressions sexuelles.

Il a lancé mardi 21 août une pétition en ligne, invitant ses "confrères" à la signer "ainsi que tous les membres de l'Eglise conscients de l'importance du mal fait aux victimes d'abus".


"Vous auriez dû la remettre après votre lapsus 'Grâce à Dieu, les faits sont prescrits'", poursuit-il. Le cardinal Barbarin est poursuivi par d'anciens scouts lyonnais pour ne pas avoir dénoncé à la justice de vieilles agressions pédophiles dans son diocèse, en particulier celles commises par le père Preynat. Les faits reprochés sont anciens, datant d'avant 1991 et sont donc bien antérieurs à l'arrivée de Mgr Barbarin à la tête du diocèse de Lyon.

La pétition avait recueilli plus de 8.000 signatures mercredi en début d'après-midi, au lendemain de sa mise en ligne. En démissionnant, Mgr Barbarin tirerait, selon le père Vignon, les conséquences de la lettre adressée lundi à l'ensemble des catholiques par le Pape François, après la découverte d'un énorme scandale de pédophilie aux Etats-Unis, dont les auteurs ont été couverts pendant des années par l'Eglise locale. "L'appel du Pape est clair", relève le père Vignon. "Le Peuple de Dieu doit réagir et je suis donc dans mon droit de l'appeler à le faire. C'est une question d'honneur". 

Au diocèse de Lyon, l'évêque auxiliaire Emmanuel Gobilliard a relevé qu'on ne pouvait pas "reprocher au cardinal de ne pas avoir ouvert les portes à la justice". "Si le dossier prend du retard, ce n'est pas la faute du cardinal" qui souhaite au contraire que le procès "arrive le plus vite possible", a indiqué Mgr Gobilliard au quotidien régional Le Progrès. L'adjoint de Mgr Barbarin a rappelé que ce dernier avait parlé au Pape d'une éventuelle démission. "Il été très clair. 'Si tu veux, je démissionne'. Le Pape lui a dit non. Et on ne peut pas dire que le pape François tergiverse sur cette question", a-t-il relevé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.