La question du jour :

Affaire Benalla : Macron doit-il s'adresser aux Français?




Affaire Benalla : Macron doit-il s'adresser aux Français?
Emmanuel Macron, le 20 juillet 2018, à Paris

, publié le jeudi 26 juillet 2018 à 07h00

Emmanuel Macron, en prenant la parole après des jours de silence, a repris l'initiative dans l'affaire Benalla, sous une pression encore accrue mercredi par de nouvelles passes d'arme au Parlement.

Ces actes sont "une trahison", et "le seul responsable de cette affaire, c'est moi", a lancé le président mardi 24 juillet, devant ses fidèles réunis pour un pot de fin de session parlementaire. Le lendemain, le président de la République a accusé les médias d'avoir "dit beaucoup de bêtises" sur l'affaire Benalla, en marge d'un bain de foule à Bagnères-de-Bigorre. "J'ai vu ces derniers jours beaucoup de gens perdre la raison avec des réactions disproportionnées et avec une violence....", a regretté le chef de l'État fustigeant la recherche d'"un procès politique sur la base d'une affaire qui est triste mais qui est l'affaire d'un homme".

Malgré ces appels à la "raison", l'affaire Benalla est jugée "grave" par plus de sept Français sur dix et 66% d'entre eux souhaitent qu'Emmanuel Macron "s'adresse aux Français" à ce sujet, selon un sondage OpinionWay diffusé mercredi 25 juillet.



Pour 46% des personnes interrogées, l'affaire mettant en cause l'ex-collaborateur de l'Elysée est même jugée "très grave". Pour 26% d'entre elles, elle est "assez grave", contre 21% qui estiment qu'elle n'est "pas grave". 7% seulement n'en ont "pas entendu parler".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.