La question du jour :

Etes-vous favorable à des alternatives à la prison ?




Etes-vous favorable à des alternatives à la prison ?
Une surveillante de la prison de Vendin-le-Vieil, dans le nord de la France, le 4 mai 2018.

, publié le jeudi 21 juin 2018 à 07h00

La majorité des Français souhaiteraient la mise en place de "prisons ouvertes" ou des travaux d'intérêt général pour les détenus purgeant des peines de moins de cinq ans.

Selon un sondage Harris Interactive, commandé par le barreau de Paris et révélé par Franceinfo mercredi 20 juin, une majorité de Français se dit favorable à des alternatives à la prison pour les peines de moins de cinq ans.

Pour 57 % des Français, les peines de prison de moins de cinq ans devraient s'effectuer dans des "prisons ouvertes", où les détenus peuvent circuler librement pendant la journée, entament des projets de réinsertion et de responsabilisation.

63 % des sondés, eux, se disent même favorables à la transformation, pour les délinquants les plus jeunes, des peines de prison de moins de cinq ans en travaux d'intérêt général.

Les Français divisés sur les conditions de détention

Les Français semblent être divisés sur la question des conditions de vie des prisonniers. Pour 50 % des sondés, ces dernières sont satisfaisantes, tandis que pour le reste, elles sont insatisfaisantes. Mais 80 % des personnes interrogées sont d'accord pour dire que les détenus subissent régulièrement ou occasionnellement des violences verbales, physiques ou sexuelles.

Pour 86 % des Français, les conditions de travail des surveillants pénitentiaires ne sont pas satisfaisantes. Le parquet de Toulouse a présenté, mardi 19 juin, un rapport après avoir expérimenté, pendant un an et demi, le travail non rémunéré comme alternative à la prison. Cette mesure a permis de diminuer le nombre d'audiences de 20 %, tout en augmentant de 20 % le nombre de réponses pénales.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.