La question du jour:

Souhaitez-vous le retour de Marion Maréchal en politique ?




Souhaitez-vous le retour de Marion Maréchal en politique ?
Marion Maréchal à la convention de l'union des conservateurs américains, le 22 février 2018.

Orange avec AFP, publié le samedi 02 juin 2018 à 07h00

L'ancienne députée du Front national a participé à une réunion publique sur Mai-68, le 31 mai à Paris. Elle ne s'était pas exprimée publiquement depuis un an en France.

Marion Maréchal est revenue, jeudi 31 mai, sur le devant de la scène publique. Mais l'ancienne députée Front nationale, qui s'est retirée de la vie politique après l'échec de sa tante Marine Le Pen à la présidentielle en mai 2017, continue d'affirmer qu'elle ne reviendra pas.

Trois Français sur dix souhaitent pourtant "le retour rapide de Marion Maréchal" en politique, mais ils sont 73% à penser que Marine Le Pen sera candidate à la prochaine élection présidentielle, selon un sondage Ifop Fiducial diffusé vendredi 1er juin.

Si 31% de l'ensemble des Français interrogés déclarent souhaiter le retour de la désormais directrice de l'Issep, école de sciences-politiques, la proportion atteint 82% chez les proches du Front national, 38% chez les sympathisants Les Républicains et 68% chez ceux de Debout la France.

Lors d'une précédente enquête diffusée en mars, 33% des personnes interrogées s'étaient prononcées pour un retour de l'ex-élue du Vaucluse, pourtant très présente médiatiquement ces dernières semaines.

Le FN devient "Rassemblement national"

De même, si 29% des Français dans leur ensemble souhaitent que la présidente du Front national soit candidate à la présidentielle 2022, c'est 10 points de moins qu'en mars.

Les sympathisants du FN se déclarent pour leur part à 82% favorables à une telle candidature, selon cette enquête pour CNews et Sud Radio réalisée à la veille du changement de nom du FN qui devient vendredi Rassemblement national.



Près de trois Français sur quatre (73%) pronostiquent en revanche une nouvelle candidature de Marine Le Pen en 2022, soit 8 points de moins qu'en septembre, quatre mois après sa défaite au second tour de la présidentielle de 2017, avec 33,9% des voix, face à Emmanuel Macron.

Enquête réalisée en ligne du 30 au 31 mai auprès de 1.029 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU