La question du jour:

Faut-il interdire les grenades GLI-F4 ?




Faut-il interdire les grenades GLI-F4 ?
Des affrontements à Notre-Dame-des-Landes.

Orange avec AFP, publié le dimanche 27 mai 2018 à 07h00

En début de semaine, un jeune étudiant de 21 ans a eu la main droite arrachée au cours d'affrontements avec les gendarmes à Notre-Dame-des-Landes.

Cette semaine, un jeune homme de 21 ans a eu la main droite arrachée au cours d'affrontements avec les gendarmes à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). Etudiant en 3e année de sciences politiques à Lille, le jeune homme a dû être amputé de la main.

Contrairement à la version du parquet général de la cour d'appel de Rennes, qui affirme qu'il "armait son bras pour lancer ce projectile en direction des gendarmes, l'objet a explosé", son avocat affirme qu'il n'a jamais eu d'intention "de lancer cette grenade sur les forces de l'ordre". Selon lui, "elle a explosé quelques secondes après qu'il l'a ramassée, alors qu'il était dos aux forces de l'ordre".



Un incident que regrette le général Richard Lizurey, directeur général national de la gendarmerie française, à France Bleu, et qui tient à rappeler que "notre travail, c'est d'abaisser le niveau de violence pour qu'il n'y ait aucun blessé ni d'un côté ni de l'autre."

Une enquête a été confiée à la section de recherches d'Angers et l'Inspection générale de la gendarmerie nationale (IGGN) a été saisie afin de préciser les circonstances de cette intervention.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.