La question du jour :

SNCF : les compensations pour les usagers sont-elles suffisantes ?




SNCF : les compensations pour les usagers sont-elles suffisantes ?
Des voyageurs sur un quai de la gare Saint-Lazare, le 24 avril

Orange avec AFP, publié le samedi 12 mai 2018 à 07h30

Après deux mois de grève, Guillaume Pepy a lancé une "opération reconquête" de ses clients jeudi 10 mai. Le patron de la SNCF a annoncé la vente de 3 millions de billets de TGV à petit prix, en compensation des perturbations.

Une mesure qui ne convainc pas la Fédération des usagers des transports (FNAUT).

Les compensations promises par la SNCF ne sont pas suffisantes. Tel est le message adressé par la Fédération des usagers des transports au patron de la compagnie ferroviaire. Interviewé par France Info vendredi 11 mai, Christian Broucaret, membre du bureau national de la FNAUT, estime que la vente de billets à petit prix est "quelque chose d'assez habituel" pour la SNCF. La veille, Guillaume Pepy avait indiqué que 3 millions de billets TGV seraient mis en vente à moins de 40 euros, après la pagaille qui a secoué le réseau ferroviaire ces deux derniers mois. 



"Entre le 15 mai et le 31 août, nous proposerons 3 millions de billets de TGV à moins de 40 euros sur toutes les destinations et tous les jours", avait indiqué Guillaume Pepy jeudi. "On connaît la SNCF (...). En rajoutant quelques centimes d'euros sur les autres billets, ils vont retomber sur leurs pieds", réagit Christian Broucaret vendredi.  

Des mesures commerciales "classiques"

"M. Pepy est un grand communicant. Il est en train de faire un rideau de fumée. (...) Ce sont des mesures commerciales classiques. Notre objectif était d'avoir 60% minimum de réduction en fonction des régions sur les TER", tandis que Guillaume Pepy "se cantonne sur le chiffre de 50% et ça c'est très dommageable", insiste le représentant de la FNAUT.



Vendredi matin, le patron de la SNCF a estimé à plus de 300 millions d'euros le coût de la grève qui paralyse la circulation des trains depuis début d'avril. Outre les 3 millions de billets à prix réduit, Guillaume Pepy a annoncé la mise en place d'un tarif unique pour les cartes de réduction, à 29 euros. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.