La question du jour:

SNCF : le gouvernement doit-il prendre en compte le référendum ?




SNCF : le gouvernement doit-il prendre en compte le référendum ?
Un cheminot en grève, photo d'illustration.

Orange avec AFP, publié le vendredi 11 mai 2018 à 07h00

L'intersyndicale de la SNCF a annoncé mercredi une consultation du 14 au 21 mai pour demander aux cheminots s'ils sont "pour ou contre" la réforme ferroviaire.

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a expliqué ce jeudi 10 mai que le référendum sur la réforme de la SNCF, proposé aux cheminots par les syndicats, n'empêcherait pas pas le maintien du texte. "C'est la loi qui décide", pas un référendum interne, a répondu de son côté le porte-parole des députés LREM, Gilles Le Gendre.

"Cette réforme ne concerne pas simplement la SNCF, en interne, mais tous les Français" et, dans ce cas, "les décisions se prennent au Parlement avec le gouvernement", a déclaré la ministre du Travail sur RTL.

Les cheminots en grève depuis avril

Si "les organisations syndicales ont le droit de prendre les initiatives qu'elles veulent", "le dialogue social n'est pas le lieu où tout se décide" et l'"Assemblée nationale s'est déjà prononcée en faveur de cette réforme", a-t-elle poursuivi.

Pour Muriel Pénicaud, si le non l'emporte massivement, "cela voudra dire qu'il y aura encore beaucoup de travail d'explication à faire et qu'une grande partie des salariés de la SNCF ne comprennent pas encore que (cette réforme) va sauver la SNCF".

Le patron de la SNCF Guillaume Pepy estime aussi que le référendum interne que veulent organiser les syndicats de cheminots contre la réforme ferroviaire n'aura "aucune" légitimité, le Parlement ayant seul le pouvoir de décider.



"La réforme ferroviaire est un sujet qui ne concerne pas que l'entreprise mais tous les Français et qui sera tranché par les élus nationaux dans quelques semaines. Personne ne peut confisquer le débat et le vote au Parlement", a-t-il expliqué.

Les syndicats de la compagnie ferroviaire ont entamé début avril un mouvement de grève contre la réforme ferroviaire. Le prochain épisode de deux jours de grève sur cinq doit débuter samedi soir. Une journée "sans cheminots" est prévue lundi.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.