La question du jour:

Impôts : craignez-vous le prélèvement à la source ?




Impôts : craignez-vous le prélèvement à la source ?
La déclaration d'impôts 2017 envoyée aux contribuables, en avril 2018.

Orange avec AFP, publié le lundi 23 avril 2018 à 07h00

Le prélèvement de l'impôt à la source entrera bel et bien en vigueur au 1er janvier 2019.

L'arrivée du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu en 2019 n'aura pas d'impact négatif sur la consommation, assure le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, dans une interview au Journal du Dimanche.

"Chaque année, 3 à 4 milliards d'euros sont bloqués parce qu'une partie des 40% de contribuables qui ne sont pas mensualisés a tendance à surépargner en prévision des impôts futurs", explique le ministre. "Cet argent va être débloqué", se félicite-t-il.

Gérald Darmanin affirme d'autre part qu'il "n'y aura aucune augmentation d'impôt" du fait de cette réforme et que "beaucoup de Français trouveront au contraire un avantage dans l'année blanche 2018".

Un impôt "adapté à votre vie"

Le prélèvement à la source est "une grande simplification" parce qu'il "s'adaptera à votre vie", assure encore Gérald Darmanin. "Désormais, le contribuable paiera l'impôt sur le revenu au moment où il le percevra. À partir de janvier 2019, si votre revenu baisse en septembre, vous paierez moins en septembre".



Le ministre des Comptes publics rappelle également que "près de 7 millions de foyers voient leurs revenus changer de plus ou moins 30% d'une année sur l'autre - parce qu'ils multiplient les CDD, partent à la retraite, divorcent, se marient, changent de travail... Pour eux, cela signifie beaucoup d'efforts financiers, parfois des crédits à la consommation, pour payer leur impôt".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU