La question du jour:

Soutenez-vous la grève des cheminots ?




Soutenez-vous la grève des cheminots ?
Des usagers essaient de monter dans un train de banlieue le 3 avril 2018 à Paris, gare de Lyon.

Orange avec AFP, publié le mercredi 04 avril 2018 à 07h00

Les syndicats ont choisi une grève d'usure qui devrait durer trois mois. Si la majorité des Français ne soutient pas la grève des cheminots, le soutien au mouvement gagne du terrain dans l'opinion publique.

Le bras de fer a débuté lundi 2 avril à 19 heures.

Avec un TGV sur huit en moyenne et un train régional sur cinq, les cheminots ont donné le ton de la mobilisation mardi 3 avril contre la réforme de la SNCF. Le gouvernement reconnait des "jours difficiles" en perspective pour les usagers. Mercredi, au deuxième jour de la grève, le trafic sera encore très perturbé avec un TGV sur sept et un train régional sur cinq en moyenne, soit sensiblement la même chose que mardi, a annoncé la direction. La fin de ce premier épisode de cette grève d'un nouveau genre prendra fin jeudi matin. Si SUD-Rail a choisi une grève "classique" illimitée, reconductible toutes les 24 heures, la CGT, l'Unsa et la CFDT ont eux opté pour une grève d'usure, une grève dite "perlée", soit deux jours de grève tous les cinq jours durant trois mois.



Les remontrances du patron de la SNCF Guillaume Pepy ou de la ministre des Transports Elisabeth Borne, qui a regretté que les cheminots "persistent à s'engager dans un mouvement de grève longue et pénalisante alors que nous sommes à mi-chemin de la concertation", n'ont pas entamé la détermination des syndicats.

Selon un récent sondage, le soutien des Français à la grève des cheminots reste minoritaire mais progresse dans l'opinion. Les 14-15 mars, la grève était "justifiée" pour 42% des Français, elle l'est désormais pour 46% des Français, selon un sondage publié dimanche 1er avril dans le Journal du Dimanche.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.