La question du jour:

FDJ, ADP, Engie : approuvez-vous les privatisations prévues ?




FDJ, ADP, Engie : approuvez-vous les privatisations prévues ?
Une grille d'Euromillions (photo d'illustration).

Orange avec AFP, publié le dimanche 11 mars 2018 à 07h00

Le gouvernement va enclencher la privatisation d'Aéroports de Paris (ADP) et de la Française des jeux (FDJ) en modifiant dans sa loi Pacte les seuils minimum de détention de ces entreprises. "Nous réfléchissons à l'ouverture du capital de la FDJ tout en gardant le monopole", a reconnu sur Sud Radio le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin.

Actuellement, seules quatre entreprises à capitaux publics sont concernées par des restrictions légales imposant des seuils de détention minimum pour l'Etat: ADP, EDF, Engie et la FDJ. L'État détient actuellement 72% du capital de la société et bénéficie d'un monopole de droit sur les jeux de loterie et les jeux à gratter.

Une "braderie du patrimoine commun" ?

La privatisation du gestionnaire du Loto s'annonce toutefois compliquée sur le plan politique, l'entreprise bénéficiant d'un monopole de droit sur les jeux de loterie et les jeux à gratter, secteur jugé sensible par l'exécutif.

Le patron des députés Nouvelle Gauche Olivier Faure a estimé qu'Emmanuel Macron bradait "le patrimoine commun" en enclenchant la privatisation d'Aéroports de Paris (ADP) et de la Française des jeux (FDJ). "C'est quoi la politique d'Emmanuel Macron si ce n'est de déplacer l'argent vers ceux qui n'en ont pas besoin, de brader le patrimoine commun", s'est indigné M. Faure sur Public Sénat.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU