La question du jour:

Avez-vous aimé les Jeux olympiques de PyeongChang ?




Avez-vous aimé les Jeux olympiques de PyeongChang ?
Les biathlètes françaises et leur médaille de bronze, le 23 février 2018.

Orange avec AFP, publié le lundi 26 février 2018 à 07h00

Concert de K-pop, performances techniques avec des drones, feux d'artifice... La cérémonie de clôture des Jeux olympiques d'hiver 2018 s'est déroulée dimanche 25 février dans une ambiance détendue, avec l'extinction de la vasque au stade olympique de Pyeongchang, en Corée du Sud.

Le rideau est tombé sur les Jeux olympiques d'hiver de Pyeongchang ce dimanche 25 février.

Athlètes et supporters peuvent désormais rentrer chez eux après l'extinction de la flamme olympique à 21h53, heure locale. La cérémonie a donné lieu à une prouesse technique avec la formation dans les airs de la mascotte des JO-2018, le petit tigre blanc Soohorang, progressivement transformée en un cœur.

K-pop et spectacle pyrotechnique

Comme de tradition pour les Jeux d'hiver, la cérémonie des médailles des derniers titres décernés en ski de fond (30 km dames et 50 km messieurs) s'est déroulée en plein cœur du stade olympique.
Et qui de mieux que la plus grande athlète des JO hivernaux pour cette célébration: la Norvégienne Marit Björgen, pour ses derniers Jeux, s'est parée d'or sur le 30 km classique, décrochant ainsi sa 15e médaille et son 8e titre! Un record! "Gull Marit" avait d'ailleurs porté le drapeau norvégien au cours du défilé.

Placée sous le signe de la "nouvelle vague", mettant en lumière des enfants dans de nombreuses petites scènes, la cérémonie a aussi été rythmée par des notes de K-pop, la célèbre musique pop sud-coréenne, avec la chanteuse CL et le boys band EXO au micro, faisant monter encore un peu la température dans les tribunes très bien fournies, avec à la fin, un spectacle pyrotechnique.

Remercier le peuple coréen

Plusieurs sportifs, dont le biathlète français Martin Fourcade, la skieuse américaine Lindsey Vonn ou encore le fondeur du Tonga Pita Taufatofua, torse nu et huilé et vêtu de son pagne traditionnel, ont été invités par Thomas Bach dans le stade olympique pour remercier le peuple coréen. Comme pour la cérémonie d'ouverture, l'attention était autant portée sur la scène que dans les gradins.

Les images de la tribune officielle ont ainsi marqué les esprits avec Ivanka Trump, la fille aînée du président américain, assise non loin de la délégation nord-coréenne conduite par le controversé général Kim Yong Chol, et au milieu, le président sud-coréen Moon Jae-in et celui du Comité international olympique (CIO), l'Allemand Thomas Bach. "Au cours des 17 derniers jours, nous avons vécu des Jeux olympiques ancrés dans la tradition et ouvrant la voie de l'avenir", a lancé Thomas Bach au cours son discours avant de déclarer "clos" les Jeux olympiques 2018.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU