La question du jour:

Craignez-vous une réforme de la SNCF ?




Craignez-vous une réforme de la SNCF ?
La ministre des Transports Elisabeth Borne, le 14 février 2018 à l'Élysée.

Orange avec AFP, publié le lundi 19 février 2018 à 07h00

Dans la foulée du décapant rapport Spinetta, le Premier ministre Édouard Philippe entame lundi matin une première phase de concertation sur la réforme à haut risque du système ferroviaire, en rencontrant à Matignon syndicats, direction de la SNCF, représentants des régions et des usagers.

Remis jeudi 15 février au Premier ministre, le rapport Spinetta propose de transformer en profondeur la SNCF. Son auteur, l'ancien patron d'Air France Jean-Cyril Spinetta, estime en effet que "la situation du transport ferroviaire est préoccupante" et que ses "performances ne sont pas satisfaisantes, en termes de régularité, de gestion des crises, d'information aux voyageurs, de sécurité".

Il propose en particulier une transformation de la SNCF en société anonyme et la fin du statut de cheminot à l'embauche.

Après la remise de ce rapport, la CGT a annoncé une manifestation nationale des cheminots le 22 mars, son leader Philippe Martinez évoquant une "casse" de la SNCF. "Le statu quo n'est pas possible. C'est ma ligne rouge et celle du gouvernement", a de son côté martelé dans les colonnes du Journal du Dimanche la ministre des Transports Elisabeth Borne, à la veille du début de négociations avec les syndicats de la SNCF. Édouard Philippe rencontre lundi 19 février à Matignon syndicats, direction de la SNCF, représentants des régions et des usagers.

"Nous allons aborder des sujets très sensibles. Il y a des inquiétudes et forcément beaucoup de questions, c'est légitime. Nous allons dialoguer, y répondre", a promis la ministre. "La méthode et le calendrier seront annoncés le 26 février à Matignon", a-t-elle détaillé, en soulignant qu'"il y a urgence à agir".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.