La question du jour:

Johnny Hallyday : la querelle sur l'héritage vous choque-t-elle ?




Johnny Hallyday : la querelle sur l'héritage vous choque-t-elle ?
La famille de Johnny Hallyday était apparue unie lors de ses funérailles le 9 décembre à Paris.

Orange avec AFP, publié le mercredi 14 février 2018 à 07h00

Face à la bataille judiciaire engagée par les premiers enfants de Johnny Hallyday, le désarroi était palpable mardi chez les admirateurs de la star disparue début décembre à l'âge de 74 ans des suites d'un cancer du poumon.

"Tristes" et parfois même "dépassés", les fans de Johnny Hallyday s'inquiètent de voir l'image de leur idole écornée par la bataille judiciaire qui s'annonce à propos du testament de la star, plusieurs en faisant porter la faute à sa veuve Laeticia. "Je ne comprends pas comment cela a pu arriver", a confié à l'AFP Marie-Hélène Delcassé, présidente des Amis de Johnny et du rock'n roll à Castelginest, en Haute-Garonne.

"Johnny, je l'ai suivi pendant 45 ans, je l'ai vu 300 fois en concert. C'est un homme généreux. Je ne comprends pas comment il a pu priver ses enfants de leur héritage".

"Arrêter tout ce carnage"

"Il n'aurait pas aimé, voulu ça", estime Frédéric Haenel, 37 ans, un conducteur d'engin dans les travaux publics fan de Johnny Hallyday depuis 30 ans. "Il aurait voulu que tout le monde s'entende", explique-t-il, appelant les parties à "arrêter tout ce carnage".

En vertu du testament de son père, Laura Smet n'aurait droit à "ni bien matériel, ni prérogative sur son œuvre artistique, ni souvenir - pas une guitare, pas une moto, et pas même la pochette signée de la chanson Laura qui lui est dédiée", assuraient lundi les avocats de l'actrice.

"C'est quand même difficile à imaginer que Johnny ait pensé à déshériter David et Laura", estime Francis Lequeutre, président du fan-club de Johnny Hallyday Côte d'Opale, même si "on avait déjà senti quelques tensions lors de l'hommage". Le 9 décembre aux funérailles de Johnny Hallyday, pour lesquelles des centaines de milliers de fans de toute la France s'étaient rassemblés dans la capitale, la famille était apparue unie. Seule ombre au tableau : dans l'église de la Madeleine, Laeticia et ses filles Jade et Joy s'étaient assises d'un côté au premier rang, tandis que Laura Smet et David Hallyday s'étaient assis de l'autre côté.

"C'est une manipulatrice"

Pour beaucoup, comme Nicolas, un fan breton qui ne souhaite pas être identifié autrement que par son prénom, Laeticia Hallyday est responsable de cette situation. "C'est une fille qui n'a vécu que par Hallyday toute sa vie, pour sa fortune. C'est une manipulatrice", accuse-t-il. "Tant qu'il était vivant, elle était très présente. Là, il n'est plus là, elle l'aura vite oublié. On est nombreux à penser ça", renchérit Marie-Hélène Delcassé.

Sur les réseaux sociaux, pas grand monde non plus pour défendre Laeticia Hallyday, cible depuis lundi d'une avalanche d'attaques, sarcastiques, parfois violentes, quand elles ne sont pas insultantes. Laeticia Hallyday avait fait part lundi soir dans un communiqué de son "écoeurement" après l'annonce d'une action juridique de Laura Smet et David Hallyday, qui contestent les dispositions testamentaires de leur père, prises en vertu de la loi californienne qui, contrairement au droit français, permet de ne rien léguer à ses enfants.

La veuve de Johnny a toutefois reçu quelques soutiens sur Twitter : "Les gens vont cracher sur Laeticia Hallyday mais en même temps Johnny avait le droit de faire ce qu'il veut de son argent de l'héritage. Ils ne sont pas dans le besoin, et où étaient ils quand cette jeune femme l'a relevé quand il était a terre ?", demande ainsi le dénommé Ezechiel Mielo.

"En tant que fans, nous devrions rester à notre place sans juger qui que ce soit", abonde Suzanne Diebold, 26 ans, de Brumath (Bas-Rhin). "Ce qui arrive est surtout dommage pour l'image de Johnny", regrette Francis Lequeutre. "Ce qu'on veut retenir c'est l'oeuvre de Johnny, la trace qu'il laisse. Sa légende reste en marche".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
168 commentaires - Johnny Hallyday : la querelle sur l'héritage vous choque-t-elle ?
  • Honte à ce déballage. Et curieusement, la justice accélère le mouvement
    d'habitude les tribunaux sont engorgés.
    Un tas de personne se trouvent déshérités et on en fait pas un roman.
    Je ne vois pas en quoi cela regarde les gens qui va hériter.
    Qu'on laisse reposer Johnny en paix.

  • Eh bien,je peux d'ores et déjà donner un début de réponse concernant la résidence du défunt,elle est de près d'une cinquantaine d'année au moins en France,et environ 15 ans aux états unis,et sa résidence aux états unis ne semblait être ni durable ni permanente,puisque d'après ce qu'ont annoncé les médias,il semblerait que sa veuve ne soit même pas titulaire d'un titre permanent de résidence,ce sont tous ces éléments qui vont être vérifiés par les juges chargés de cette affaire,seul le titre permanent de résidence ou la citoyenneté américaine définiront dans un premier temps la résidence permanente et durable du défunt,vient ensuite le pays ou le défunt a passé le plus de temps,et enfin la dernière résidence connue du défunt avant son décès,avec le dévouement des deux conseils des enfants lésés,la loi française devrait s'appliquer,et les deux enfants lésés devraient l'emporter.

  • je suis désolée mais elle à toujours été prés de lui dans sa maladie et jusqu'au dernier moment, c'est tellement facile de réclamer l'héritage, elle à fait se qu'il lui à demandé alors laissé la tranquille avec ses filles, laura et david c'est que l'argent qu'il veule il ne lui ont pas parlé pendant des année honte à eux .

    LAISSER LES TRANQUILLE

    Et la souffrance morale , sentimentale qu’en faites vous ? . Il serait normal que Laeticia et les deux petites soient largement héritières , mais de là à ne rien avoir pour les enfants légitimes ????? . C’est difficile a avaler pour eux , et c’est bien compréhensible ! !.

  • L'épouse ou l'époux survivant ne compte pas pour du beurre. Que les gens ne le comprennent pas, on s'en fout, dès lors que la loi française le permet. La veuve peut récupérer 100% de l'usufruit des biens, si elle le souhaite. Aucun avocat ne passera sur le droit français, si une donation entre époux à été faite (donation au dernier vivant).

    avatar
    QUYATIL13500  (privé) -

    droit de réponse
    En quoi consiste la donation entre époux ?
    Elle permet aux époux d’augmenter la part d’héritage du conjoint
    Elle ne peut porter que sur les biens présents dans le patrimoine du donateur au jour de son décès.
    Un époux peut à tout moment révoquer la donation au dernier vivant qu’il a consentie à son conjoint (tout en restant lui-même éventuellement bénéficiaire de la donation qui lui a été accordée).
    Une exception à ce principe : lorsque la donation a été consentie par contrat de mariage.Dans tous les cas, le recours au notaire est obligatoire car pour être valable, la donation entre époux doit être établie par acte notarié.
    Quel est le maximum que l’on puisse donner à son conjoint ?
    Deux situations sont à distinguer :

    1. En présence d'enfants issus du couple, le conjoint survivant reçoit habituellement soit la totalité des biens du défunt en usufruit, soit le quart en pleine propriété .

    La donation entre époux lui offre un choix plus important. Il peut ainsi recueillir au décès de son conjoint :
    - soit l’usufruit de la totalité des biens ;
    - soit un quart en pleine propriété et les trois quarts en usufruit ;
    - soit la pleine propriété de la quotité disponible de la succession (à savoir la part qui n’est pas réservée de droit aux enfants).

    2. Lorsque l’un des époux a des enfants issus d'une précédente union, son conjoint ne peut prétendre qu’au quart de sa succession en pleine propriété.

    La donation entre époux est alors particulièrement intéressante car elle lui permettra :
    - soit de recueillir des droits en propriété plus étendus, soit d'exercer un usufruit sur la totalité de la succession, soit encore de mélanger propriété et usufruit.

    Dans tous les cas, lors de la rédaction de l’acte, le donateur peut laisser le choix à son conjoint d'opter, le jour venu, pour la formule qu’il préfère ou, au contraire, limiter ses possibilités.
    La donation entre époux présente-t-elle un avantage pour les couples sans enfant ?
    Oui, elle conserve son intérêt : elle peut permettre d’attribuer au conjoint survivant la totalité de la succession.

    J'ai toujours dit que Laetitia pouvait récupérer 100% de la totalité des biens, en usufruit, si tel est son souhait. (souhait à exprimer dans les 3 mois du décès du conjoint puisqu'il n'y a aucune obligation d'écrire son choix dans l'acte, le jour où on fait cet acte de donation au dernier vivant, chez le notaire). Ce qui était clair depuis le début de cette affaire.

    avatar
    QUYATIL13500  (privé) -

    il existe d'autres types de donation entre époux par exemple le" régime de la participation aux acquêts " ou en adoptant "la donation entre époux universelle" qui s'appelle en réalité "un legs universel : lorsqu'il n'y a pas de descendant, il permet de léguer généralement la totalité de son patrimoine à son conjoint survivant.

    Entièrement d'accords avec "QUYATIL",une donation n'a de valeur que si elle est établie via un acte officiel devant un notaire,de plus ce que vous dites par rapport à la veuve s'applique dans le cas ou cette veuve est la mère des enfants,à ce moment là,ce n'est qu'au décès du dernier parent survivant que les enfants récupèrent ce qui leur revient en héritage.

  • avatar
    defendrelesretraites  (privé) -

    Aucune moralité ce mec, renier ses propres enfants qui n'ont pas demandé à venir sur terre est d'une bassesse !

    Vous étiez à la signature du testament ???
    Que c'est'il passé ??? Qui était avec lui ???