La question du jour:

Faut-il créer un service national universel "obligatoire" ?




Faut-il créer un service national universel "obligatoire" ?
Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, le 31 janvier 2018 à l'Assemblée nationale.

Orange avec AFP, publié le lundi 12 février 2018 à 07h00

Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, a réaffirmé dimanche sa volonté que le service national universel, promesse de campagne d'Emmanuel Macron dont la forme n'est pas encore définie, soit "obligatoire".

"Le président de la République (...) a une qualité, c'est la persévérance dans les idées. Aujourd'hui, on est en train de réfléchir sur la forme que cela pourrait prendre, mais il a encore réaffirmé récemment qu'il voulait faire ce genre de service obligatoire", a déclaré Gérard Collomb lors d'une émission sur FranceInter/FranceInfo/Le Monde. Interrogé si lui-même souhaitait que ce service soit obligatoire, le ministre a répondu : "Oui, bien sûr".

Ces propos contredisent ceux de la ministre des Armées, Florence Parly, qui avait déclaré vendredi que "ce sera un service qui probablement n'aura pas un caractère obligatoire, au sens où les gendarmes viendraient rechercher le réfractaire, mais ce sera un service qu'on cherchera à rendre attractif pour les jeunes afin qu'ils soient incités à le réaliser, à la fois pour eux-mêmes, pour ce qu'ils y apprendront et aussi pour ce qu'ils pourront donner aux autres".

L'idée avait été lancée en mars 2017 par le candidat Macron qui avait plaidé pour un "service national obligatoire et universel", d'une durée d'un mois et pour l'ensemble d'une même classe d'âge, "soit environ 600.000 jeunes par an".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU