La question du jour:

Êtes-vous pour un durcissement du contrôle des chômeurs ?




Êtes-vous pour un durcissement du contrôle des chômeurs ?

Le logo de Pôle Emploi le 4 août 2017 à Lyon.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 12 janvier 2018 à 07h00

Les partenaires sociaux se sont retrouvés jeudi 11 janvier au siège du Medef pour discuter d'une promesse de campagne d'Emmanuel Macron : l'élargissement de l'assurance-chômage aux indépendants et à davantage de démissionnaires. En parallèle à une augmentation du nombre de bénéficiaires, le gouvernement plaide pour un contrôle des chômeurs accru, un sujet qui reste polémique.

Emmanuel Macron a indiqué lors de la campagne présidentielle qu'il allait multiplier les équipes par cinq. L'échelle des sanctions sera revue, a indiqué de son côté la ministre du Travail Muriel Pénicaud.



Mais la mesure est controversée. Les syndicats n'y voient pas une priorité, les fraudes étant "extrêmement minoritaires", rappelle Laurent Berger. Le gouvernement "ferait mieux de multiplier par cinq (...) les salariés de Pôle emploi qui permettent aux chômeurs de trouver du boulot", a taclé le patron de la CGT Philippe Martinez.

Syndicats et patronat ont un mois pour ficeler un accord sur la base de la feuille de route délivrée par le gouvernement mi-décembre, avec comme horizon un projet de loi au printemps qui comprendra aussi les réformes de la formation professionnelle et de l'apprentissage. Ils se retrouveront chaque jeudi autour de la table des négociations jusqu'au 16 février.
 
123 commentaires - Êtes-vous pour un durcissement du contrôle des chômeurs ?
  • Le problème du suivi des chômeurs est très simple : Seuls sont convoqués et contrôlés les chômeurs indemnisés, dès qu'ils sont en fin de droit, on ne s'occupe plus d'eux.
    En clair, tant qu'on les paient, on leur demande des comptes, et après on les ignore.

    On les ignore d'autant mieux qu'ils ne rentrent plus dans les statistiques.

  • durcissement de tout ce qui est assistanat ,subventions et autres ,car beaucoup en profitent! dans les btp des millers d"emplois sont disponibles ,personne ne se présente !

  • Mais aussi pour un durcissement du contrôle de ces associations qui détournent les chantiers dévolus aux entreprises.Elles emploient des chômeurs pendant 122 jours pour les renvoyer au chômage 122 jours et ainsi de suite. J'ai rencontré des personnes qui alternent ainsi chômage et boulot en associations depuis des années. Les dirigeants de ces associations dites de réinsertion et autre appellations pompeuses sont les grands bénéficiaires de cette myopie gouvernementale.

  • Le travail ( a part les fonctionnaires ) est donné par les entreprises . 
    Il y en a assez de s"en prendre aux chômeurs ( même si les contrôles sont nécessaire ) ils ne sont pas responsables du manque d'emploi.
    Il y en a marre de toujours réclamer a l'état pour le manque d'emplois . la France a un coût du travail inférieur a l'Allemagne , la Suisse , la Belgique , la Hollande , et bien d'autres pays Européens avec un taux de productivité supérieur .
    Quand il y a 1 poste de proposé et 10 candidatures il y en aura toujours 9 au chômage . Vous voulez les sanctionner pour cela ...?
    Ceux qui ne sont pas passé par cette situation ne peuvent pas comprendre .

    Mais nous ne sommes pas URSS où c'était l'état qui créait artificiellement des emplois , une entreprise embauche autant que nécessaire pour faire des bénéfices , une entreprise qui ne fait pas de bénéfice est mise en faillite et tous ses employés vont au chômage ! C'est comme cela que fonctionne le système capitaliste , et c'est le seul qui fonctionne !

  • En France , il n'existe aucune obligation à travailler , mais l'état n'a pas à rémunérer ceux qui ne veulent pas le faire !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]