La question du jour:

Faut-il durcir le contrôle des chômeurs ?




Faut-il durcir le contrôle des chômeurs ?
Les demandeurs d'emploi pourraient voire leurs allocations réduites de 50% (photo d'illustration).

Orange avec AFP, publié le mercredi 27 décembre 2017 à 07h00

Citant une note confidentielle du ministère du Travail, le Canard enchaîné affirme que le gouvernement envisagerait de renforcer le contrôle des chômeurs pour les inciter à rechercher plus activement un emploi.

Selon l'hebdomadaire, désormais une recherche insuffisante, un refus de formation ou un refus de deux offres d'emploi jugées raisonnables, entraînerait une réduction des allocations de 50% pendant deux mois. En cas de récidive, elles seraient supprimées pour une durée de deux mois.

DES NÉGOCIATIONS À PARTIR DE FÉVRIER

En outre, chaque demandeur d'emploi devra remplir un "rapport d'activité mensuel", listant l'ensemble des démarches effectuées pour favoriser son retour à l'emploi, selon cette note rédigée par Antoine Foucher, directeur de cabinet de la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, et ancien cadre du Medef.

Pierre Gattaz, numéro un du Medef, avait suggéré en octobre un contrôle "journalier", "hebdomadaire" ou "mensuel" des demandeurs d'emploi, suscitant un tollé. La négociation sur la réforme de l'assurance chômage doit débuter le 11 janvier et s'achever mi-février.

Le 22 novembre, Pôle emploi a dressé le premier bilan du contrôle des chômeurs, entamé fin 2015 : 269.000 contrôles ont eu lieu, aboutissant à 14% de sanctions.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.