La question du jour:

Réseaux sociaux : craignez-vous que vos enfants les utilisent ?




Réseaux sociaux : craignez-vous que vos enfants les utilisent ?
Le gouvernement a présenté mercredi un projet de loi fixant la "majorité numérique" à 16 ans.

Orange avec AFP, publié le vendredi 15 décembre 2017 à 07h00

La ministre de la Justice, Nicole Belloubet, a présenté mercredi un projet de loi fixant la "majorité numérique" à 16 ans. Les jeunes Français pourraient être obligés de demander, à partir de mai 2018, l'autorisation de leurs parents avant de s'inscrire sur des réseaux sociaux, de type Facebook.

"Ils seront mieux protégés parce qu'il faudra l'autorisation de titulaires de l'autorité parentale pour qu'on puisse consentir au traitement de leurs données par les services de la société de l'information tels que les réseaux sociaux", a fait valoir la garde des Sceaux lors d'un point presse tenu mercredi 13 décembre.

LES PLUS JEUNES, UNE CIBLE DE CHOIX POUR FACEBOOK

L'application réelle de la mesure semble cependant délicate : sur Facebook, l'accès est - en théorie - d'ores et déjà interdit aux moins de 13 ans mais l'entreprise californienne n'a jamais mis en place de mécanisme permettant de vérifier l'âge de ses inscrits.

Ainsi, selon une étude Ipsos-Médiamétrie publiée en 2015, 26% des 9-10 ans et 57% des 11-12 ans seraient inscrits sur un réseau social en France. Ces jeunes contournent facilement l'interdiction en mentant sur leur date de naissance. Au total, 77% des 13-19 ans étaient inscrits sur Facebook.

Pour certifier l'âge de l'utilisateur, plusieurs solutions sont évoquées comme l'envoi obligatoire d'une pièce d'identité à l'entreprise américaine ou la transmission d'un document signé de la main des parents des adolescents de moins de 16 ans.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU