La question du jour:

Approuvez-vous la mise en place d'une dictée quotidienne à l'école ?




Approuvez-vous la mise en place d'une dictée quotidienne à l'école ?

Une élève dans sa classe de Quimper, le 4 septembre 2017 (Illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 05 décembre 2017 à 23h00

ÉDUCATION. Le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer a annoncé mardi 5 décembre vouloir mettre en place une dictée quotidienne après les résultats "préoccupants" d'une étude sur le niveau en lecture des petits Français.

Une enquête Pirls, réalisée tous les cinq ans depuis 2001 dans 50 pays, montre qu'avec un résultat de 511 points, contre 520 en 2011, les élèves français en classe de CM1 sont désormais nettement distancés par rapport à la moyenne des pays de l'Union européenne (540).

Depuis 2001, le score de la France a baissé de 14 points, alors que le score moyen des 24 pays européens qui ont participé à Pirls a progressé de 6 points. L'étude souligne aussi que la capacité des élèves français à s'approprier et accéder au sens d'un texte long est beaucoup trop faible.

"Ces résultats sont insatisfaisants et préoccupants", a commenté le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer lors d'une conférence de presse, jugeant qu'ils n'étaient "pas dignes de notre pays". Pour faire remonter le niveau de lecture des élèves français, il a annoncé plusieurs mesures, comme de nouvelles évaluations au milieu du CP et en début de CE1 à la rentrée 2018. "Ces tests seront légers et faciles à faire passer", a promis le ministre.

"La dictée quotidienne doit devenir une réalité dans nos écoles primaires", a aussi indiqué le ministre, un engagement qu'avait déjà pris sa prédécesseure, la socialiste Najat Vallaud-Belkacem. Jean-Michel Blanquer souhaite aussi s'appuyer sur le Conseil scientifique, qu'il vient de créer, pour aider les professeurs à bien choisir leurs manuels scolaires. "Tous les manuels ne se valent pas, des études ont prouvé que certains sont plus efficaces que d'autres", a-t-il plaidé.

Il a promis un plan de formation en lecture pour les professeurs des écoles, une "grande conférence" en mars sur l'école maternelle. Il a aussi annoncé le développement de stages de soutien pendant les vacances, notamment en CM2.

 
12 commentaires - Approuvez-vous la mise en place d'une dictée quotidienne à l'école ?
  • Une dictée c ' est élémentaire , ainsi qu ' une rédaction , raconter vos
    vacances d ' hiver ou commenter les fêtes de Noel . Faire preuve
    d ' imagination ou en travaillant sa mémoire . C ' est simple et rend
    éveillé .

  • En quoi la dictée quotidienne peut-elle améliorer la compréhension de l'écrit ?
    Pour améliorer la lecture, il faut la faire aimer.
    Pour la faire aimer, il faut la pratiquer, à voix haute ou pas.
    Pour la pratiquer, il faut prendre du temps.
    Et on a occupé le peu de temps scolaire qui existe encore à beaucoup d'activités inutiles qui n'ont rien à faire à l'école.

    Je partage votre avis sur l'essentiel : la pratique de la dictée n'améliorera pas les compétences en lecture, le lien de cause à effet étant plutôt dans l'autre sens, parce qu'un vocabulaire enrichi accroît les chances de comprendre le texte entendu.
    La dictée est un exercice d'entraînement ou une forme d'évaluation pour des connaissances en vocabulaire et en grammaire, mais - sauf précision apportée ponctuellement - ce n'est pas un moyen d'acquérir ces connaissances.
    J'ai une opinion plus nuancée que la vôtre à propos des "activités inutiles". Je ne pense pas qu'il y ait à l’École Primaire des activités vraiment inutiles, mais si on définit de nouveau le triptyque "lire, écrire, compter" comme priorité absolue, il faut renoncer à d'autres disciplines, la question étant de savoir lesquelles.
    Faut-il réduire l'EPS, y compris l'apprentissage de la nage ?
    Faut-il supprimer les activités sur ordinateur en se disant qu'il y en a aujourd'hui dans toutes les familles et sans s'interroger sur l'usage domestique de cette machine ?
    Faut-il supprimer l’initiation aux langues vivantes, en sachant que plus l'enfant est jeune, plus il lui est facile de varier les prononciations ?
    Faut-il supprimer les activités artistiques (Arts Visuels et Musique) parce qu'il est possible de les pratiquer dans les centres municipaux ?
    On voit que même en rétablissant une semaine de 30 heures, il resterait à effectuer des choix et que ceux-ci ne seraient pas simples.

  • Perso, je suis pour. Mais je croyais qu'un ou une Ministre avait supprimé la dictée parce que cela traumatisait les gamins qui avaient (trop ?) souvent zéro en orthographe. Hélas pour ce pourfendeur des convenances pour le bien-être du microcosme éducatif, des parents voire des écoliers, je crains beaucoup que les associations de parents d'élèves et autres syndicats crient au scandale et remontent aux créneaux...

    Ce ne sont pas "les" gamins mais "certains" gamins (une majorité...) à commencer par éduquer obligatoirement leurs parents...

  • Déclaration écrite sur twitter par mon voisin de palier : Je sui touta fé dacor. Il fo lé oblijé à aprand le fransé.

    Merci pour votre humour et votre réalisme.

    Et en lisant rapidement cette phrase en bouffant les
    mots ; décodeur obligatoire .

  • Nous avons là un excellent Ministre et depuis fort longtemps , merci Monsieur Blanquer

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]