La question du jour:

Êtes-vous choqué par le maintien de Castaner au gouvernement ?




Êtes-vous choqué par le maintien de Castaner au gouvernement ?

Christophe Castaner à Paris, le 21 novembre 2017.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le samedi 25 novembre 2017 à 07h00

Finalement, il reste. Alors que son départ du gouvernement -après son élection à la tête de La République en marche (LREM)- avait fait l'objet de débats pendant toute la semaine, Emmanuel Macron a tranché.

S'il abandonne bien son poste de porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner reste secrétaire d'Etat chargé des Relations avec le Parlement.

L'ancien élu socialiste, devenu l'une des figures les plus populaires du pouvoir grâce à son parler franc et rond, tenait à rester au gouvernement. "Je souhaite poursuivre mon action. Je ne pense pas avoir démérité, même si j'ai pris une responsabilité, bénévole, celle d'un militant plus engagé encore à La République en marche. Ca n'enlève rien ni à mon engagement militant ni à ma volonté de servir au bon endroit", avait-il déclaré.

"AUCUNE RÈGLE" POUR L'INTERDIRE

En revanche, l'opposition a jugé que, en cumulant ce poste avec celui de chef du parti présidentiel, il serait alors à la fois juge et partie. Le Premier ministre Edouard Philippe a affirmé cette semaine qu'il n'y avait "aucune règle juridique qui l'interdise".

Ce qui n'a pas empêché le président du groupe Les Républicains (LR), Christian Jacob, de dénoncer une "le mépris" d'Emmanuel Macron envers l'Assemblée. "Je pense que si M. Castaner est maintenu à ce poste, c'est une faute très grave. C'est une faute lourde", avait déclaré M. Jacob sur Radio Classique. "Mettre un chef de parti comme référent, pour les autres groupes politiques, on est dans la provocation. Nous verrons s'il est maintenu mais j'ai cru comprendre qu'il est maintenu. C'est une faute grave. C'est révélateur d'une forme de mépris qu'a le président de la République pour les élus, on le voit avec les élus locaux, les maires, on le voit aussi avec l'Assemblée. C'est: je vais leur imposer mon garde-chiourme, mon homme-lige qui sera là pour les toiser et pour toiser aussi le président de l'Assemblée", avait poursuivi M. Jacob.

 
105 commentaires - Êtes-vous choqué par le maintien de Castaner au gouvernement ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]