La question du jour:

Êtes-vous favorable à un rapprochement entre Juppé et Macron ?




Êtes-vous favorable à un rapprochement entre Juppé et Macron ?
Poignée de main entre Emmanuel Macron et Alain Juppé le 16 juin 2016 à Villepinte (archive)

Orange avec AFP, publié le lundi 13 novembre 2017 à 07h00

Alain Juppé se mettrait-il "en marche" ? L'ex-Premier ministre et actuel maire de Bordeaux a fait un pas en direction d'Emmanuel Macron, multipliant les louanges à l'adresse du nouveau locataire de l'Élysée.

S'exprimant devant la presse diplomatique française, vendredi 10 novembre, Alain Juppé a fait les yeux doux au gouvernement et au chef de l'État.

Le candidat malheureux à la primaire de la droite, l'an dernier, a prôné l'émergence d'un "grand mouvement" du centre, qui comprendrait Emmanuel Macron, en vue des élections européennes de 2019.



Alain Juppé s'était réjoui de "la crédibilité française retrouvée, et d'une capacité d'initiative de la France qui s'était érodée dans la période précédente". Il a en particulier apprécié l'expression de "bien commun" utilisée par Emmanuel Macron pour parler de la construction européenne dans son discours. Globalement, depuis six mois, "il y a une forme de crédibilité retrouvée. L'image de la France a changé", a-t-il déclaré. Ce très proche du Premier ministre, Edouard Philippe, avait chaleureusement salué Emmanuel Macron samedi lors de la cérémonie du 11 Novembre. Cette main tendue a été encouragée par le président de l'Assemblée nationale, François de Rugy, qui y voit "le signe que la recomposition politique se poursuit".

La mesure n'a, en revanche, pas ravi le camp des Républicains. Laurent Wauquiez a ainsi jugé que cette idée était une "erreur". "Nous ne partageons pas la même vision de l'Europe qu'Emmanuel Macron", en particulier sur l'élargissement éventuel de l'Union européenne, a-t-il expliqué. "C'est une profonde erreur car l'élargissement a tué l'Europe."



Dimanche après-midi, Alain Juppé a néanmoins nettement atténué son propos.
"Liste commune avec Emmanuel Macron aux européennes ? On n'en est pas là", a-t-il posté sur Twitter, fustigeant une "fausse nouvelle une fois de plus !".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.