La question du jour:

"Paradise Papers" : l'évasion fiscale est-elle assez sanctionnée ?




"Paradise Papers" : l'évasion fiscale est-elle assez sanctionnée ?
Les locaux du cabinet d'avocats Appleby à Hamilton, aux Bermudes, le 8 novembre 2017.

Orange avec AFP, publié le dimanche 12 novembre 2017 à 07h00

L'enquête sur les "Paradise Papers" continue de faire des remous. Depuis une semaine, les révélations sur des cas d'optimisation fiscale se multiplient, éclaboussant des entreprises planétaires, des personnalités du monde de la politique, du cinéma et même la reine d'Angleterre. Face à ce déferlement d'informations, les Français sont 75% à estimer que la fraude fiscale n'est pas suffisamment sanctionnée en France, selon un sondage Odoxa pour France Info publié samedi 11 novembre.

Trois sondés sur quatre ne sont pas satisfaits de la lutte contre la fraude fiscale que mène l'État. Ils sont huit sur dix à estimer que les pratiques frauduleuses, qui consistent à placer une partie de son argent dans un paradis fiscal, font du tort à l'économie française.

Une autre tendance est soulignée par cette enquête, réalisée au terme d'une semaine de révélations sur les "Paradise Papers" : une majorité de Français (68%) considère que la fraude fiscale prend de l'ampleur. "Les Français sont pessimistes, ils sont négatifs sur ces affaires de fraude fiscale", décrypte la directrice générale de l'institut Odoxa, Céline Bracq, pour France Info. "Malgré la communication du gouvernement cette semaine pour montrer les efforts qui sont menés, les trois quarts d'entre eux considèrent que les sanctions ne suffisent pas".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU