La question du jour:

Attaque à Marseille : faut-il prolonger l'état d'urgence ?




Attaque à Marseille : faut-il prolonger l'état d'urgence ?
Des policiers à la gare Saint-Charles de Marseille le 1er octobre 2017.

Orange avec AFP, publié le lundi 02 octobre 2017 à 07h00

SÉCURITÉ. Deux jeunes femmes ont été tuées à coups de couteau dimanche à Marseille.

À droite, certains élus s'interrogent sur la prochaine sortie de l'état d'urgence.

Drame à Marseille dimanche 1er octobre. Deux jeunes femmes ont été tuées à coups de couteau dimanche sur le parvis de la gare Saint-Charles à Marseille par un homme qui a crié "Allah Akbar", selon des témoins, avant d'être abattu par des militaires. L'enquête, confiée au parquet antiterroriste de Paris, en plus du parquet de Marseille, doit encore établir s'il s'agit bien d'un acte terroriste, a déclaré sur place le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb.

Ce nouvel attentat présumé intervient deux jours avant le vote à l'Assemblée nationale d'un projet de loi antiterroriste controversé. Le projet de loi "renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme" doit permettre selon l'exécutif "une sortie maîtrisée de l'état d'urgence", instauré par l'ancien gouvernement après les attentats du 13 novembre 2015 à Paris.

Une décision contestée par la droite notamment. Dimanche, après l'attaque à Marseille, le président de Debout la France Nicolas Dupont-Aignan et le député Les Républicains Éric Ciotti ont estimé qu'il ne fallait pas sortir de l'état d'urgence.




À l'inverse, les opposants à ce nouveau projet de loi antiterrorisme, comme Benoît Hamon et Noël Mamère, fustigent "une dérive" menaçant la "cohésion nationale". "Le gouvernement ne fait pas sortir la France de l'état d'urgence comme promis, il accepte de la voir s'y réfugier, s'y barricader", ont-ils dénoncé dans une tribune parue vendredi 29 septembre dans Libération.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.