La question du jour:

Faites-vous confiance aux vaccins ?




Faites-vous confiance aux vaccins ?
Une femme se fait vacciner au Brésil le 13 janvier 2017.

Orange avec AFP, publié le samedi 23 septembre 2017 à 07h00

SANTÉ. Un rapport de l'ANSM, l'Agence nationale de sécurité du médicament, daté de mars dernier, pointe les risques inhérents à l'aluminium que contiennent la majorité des vaccins distribués en France.



Alors que le sujet polémique de la vaccination est revenu au premier plan ces dernières semaines avec la décision du gouvernement de porter de trois à onze le nombre de vaccins obligatoires pour les enfants dès 2018, le rapport de l'ANSM dévoilé par Le Parisien vendredi 22 septembre risque de jeter de l'huile sur le feu. Des recherches sur d'éventuels effets neurologiques dus à la présence d'aluminium dans les vaccins nécessitent "des approfondissements", juge en effet le conseil scientifique de l'Agence du médicament dans un avis rendu en mars. On y découvre que, même à faible dose, l'adjuvant à base d'aluminium peut être nocif.

L'étude évoque également des "prédispositions génétiques" dans les risques liés à l'absorption d'aluminium. Les chercheurs indiquent que sept gènes sont "surreprésentés" parmi les patients affectés par des troubles musculaires et neurologiques à la suite d'une vaccination. Cette hypothèse, qualifiée d'"extraordinaire" par l'un des membres du conseil scientifique de l'ANSM, nécessite d'être approfondie.

"JAMAIS D'ACCIDENT SIGNALÉ EN 90 ANS"

"Il s'agit d'une recherche très préliminaire fondamentale, essentiellement sur la souris, qui ne change rien à l'analyse bénéfice/risque des vaccins qui contiennent de l'aluminium", a réagi auprès de l'AFP le directeur général de l'ANSM, Dominique Martin. "Cela ne remet pas en cause la sécurité des vaccins", a-t-il insisté, en ajoutant que "ce n'est pas parce qu'il n'y a pas de problème de sécurité qu'il ne faut pas faire de recherche".

Chef de l'unité de génomique virale et vaccination à l'Institut Pasteur, Frédéric Tangy met en garde contre "une espèce d'acharnement envers l'aluminium". "En 90 ans d'utilisation, il y a eu des dizaines de milliards de doses injectées et il n'y a jamais eu d'accident signalé" de façon statistiquement significative, dit à l'AFP M. Tangy, co-auteur du livre "Les vaccins pour les nuls", qui sortira le 19 octobre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.