La question du jour:

Florian Philippot a-t-il raison de quitter le FN ?




Florian Philippot a-t-il raison de quitter le FN ?
Florian Phlippot lors de la rentrée du Front national le 9 septembre 2017 à Brachay
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 21 septembre 2017 à 09h50

Après des semaines de tensions, Florian Philippot claque la porte du FN. Dans la tourmente depuis la défaite la défaite du parti à la présidentielle, le vice-président a annoncé sa décision en direct jeudi 21 septembre devant les caméras de France 2.

La veille, il avait été rétrogradé dans l'organigramme du parti, en guise de sanction pour avoir refusé de quitter la présidence de son association "Les Patriotes", malgré les nombreuses injonctions de Marine Le Pen.

"On m'a dit que j'étais vice-président à rien... Écoutez, je n'ai pas le goût du ridicule, je n'ai jamais eu le goût de rien faire, donc bien sûr je quitte le Front national", a-t-il déclaré dans l'émission Les 4 vérités sur France 2. "Mon engagement politique reste intact, j'ai mes mandats, je continuerai à me battre." "Je suis gaulliste, je n'ai jamais renoncé à mes convictions, y compris en arrivant au FN, je me battrai donc. Sous quelle forme, on verra bien, ce n'est pas le le moment d'en parler", a-t-il insisté.



Dans la foulée de cette annonce, sa principale lieutenante, l'eurodéputée Sophie Montel, a également fait savoir qu'elle quittait le parti. Longtemps considéré comme le bras droit de Marine Le Pen, Florian Philippot, haut-fonctionnaire de 35 ans, avait été propulsé directeur stratégique de la campagne présidentielle, fin 2011. Il a notamment été l'un des artisans de la "dédiabolisation"due FN, avec un assouplissement des positions sur des sujets sociaux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.