La question du jour:

Les fonctionnaires ont-ils raison de se mobiliser pour leurs droits ?




Les fonctionnaires ont-ils raison de se mobiliser pour leurs droits ?

L'ensemble des syndicats de fonctionnaires appellent à la grève, une première depuis 10 ans.

Orange avec AFP, publié le samedi 16 septembre 2017 à 07h00

Les 5,4 millions d'agents publics sont appelés à la grève et à manifester le 10 octobre par l'ensemble de leurs syndicats, du jamais vu depuis 10 ans, pour exprimer leur mécontentement à l'égard du gouvernement.

Les fédérations CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FA (Autonomes), FO, FSU, Unsa et Solidaires ont lancé cet appel à la mobilisation vendredi 15 septembre dans un communiqué commun dénonçant les "mesures négatives" du gouvernement qui "s'accumulent" pour les fonctionnaires et qu'elles jugent "inacceptables".

Le 30 juin, M. Darmanin annonçait aux syndicats échaudés par une campagne présidentielle surtout soucieuse du coût des effectifs de la fonction publique, qu'il n'y aurait pas de hausse de la valeur du point d'indice (qui sert de calcul à la rémunération des agents publics, NDLR) pour 2018.

Gelé de 2010 à 2016, il avait été revalorisé de 1,2% en deux fois (0,6% en juillet 2016 et 0,6% en février 2017) en fin de mandat du précédent gouvernement. Quelques jours plus tard, Le Premier ministre, Edouard Philippe, confirmait la volonté du gouvernement de supprimer 120.000 postes dans la fonction publique d'ici 2022, par le non-remplacement de départs à la retraite, le porte-parole du gouvernement chiffrant à 570.000 le nombre de départs prévus d'ici la fin du quinquennat.

LA GOUTTE D'EAU QUI FAIT DÉBORDER LE VASE

Le lendemain, M. Darmanin annonçait la réinstauration du jour de carence, une mesure visant à réduire les absences pour maladie des agents publics, soit une perte de revenu non compensée par les employeurs publics, contrairement au secteur privé.

La proposition faite par le gouvernement aux syndicats mercredi pour compenser la hausse de la CSG a été "la goutte d'eau qui a fait déborder le vase", dit un représentant syndical. Unanimement rejetée par les syndicats, elle prévoit "une suppression de la cotisation exceptionnelle de solidarité (CES) de 1% pour les fonctionnaires" et de la cotisation maladie de 0,75% pour les contractuels, ainsi qu'une "indemnité compensatoire au 1er janvier". Mais elle ne sera "en aucun cas synonyme de hausse du pouvoir d'achat, contrairement aux engagements pris par le président", selon eux.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
150 commentaires - Les fonctionnaires ont-ils raison de se mobiliser pour leurs droits ?
  • On parle toujours des droits , jamais des devoirs, et pourtant les uns ne peuvent aller sans les autres .

  • Il parait que les Français ont fait 1789 pour abolir les privilèges ?

  • Sans velléité aucune. Les privilèges accordés aux fonctionnaires n' ont plus lieu d' être. Pourquoi? Un fonctionnaire d' état, par le passé, était lié au pouvoir en place. Aujourd’hui ils agissent sous protection du fonctionnariat comme des salariés du privé, lesquels, durant des décennies n' étaient aucunement protégés. Donc, à ce jour, tous les salariés sont au même niveau. Ils faut qu' ils le reconnaissent et l' acceptent.

    La loi sur le code du travail impactera autant le public que le privé...!
    Alors cessez de parler de privilèges des ouvriers et des employés qu'ils soient du public ou du privé !
    Ce ne sont pas eux qui grèvent l'économie, mais les privilèges des riches et des puissants à qui on ne demande jamais aucun effort !
    Bien au contraire on leur aboli l'ISF, ils continuent de se verser des retraites chapeaux, parachutes dorées, ils planquent leur fric dans les paradis fiscaux...Pas mieux chez les politiciens comme Wauquiez qui cumulent 13 années de retraite pour avoir passé 2 années au conseil d'état !
    Demain Wauquiez répétera que l'assistanat est le cancer de la société ! Je pense qu'il parlait de lui !

  • Toujours et encore diviser les Français pour tirer les droits vers le bas ...

  • Pourquoi toujours vouloir niveler par le bas?
    Pourquoi ne pas avoir l'ambition de tirer les droits des travailleurs vers le haut pour changer un peu?