La question du jour:

Faut-il interdire les téléphones portables au collège ?




Faut-il interdire les téléphones portables au collège ?
L'interdiction devrait être effective en 2018, selon le ministre de l'Éducation.

Orange avec AFP, publié le vendredi 15 septembre 2017 à 07h00

Le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer a annoncé sa volonté d'interdire les téléphones portables au collège en 2018. Il a évoqué la possibilité de "casiers qui ferment".

"En Conseil des ministres, nous déposons nos portables dans des casiers" et "il me semble que cela est faisable pour tout groupe humain, y compris une classe".

Une nouvelle accueillie froidement. "C'est une question centrale pour l'Education", a ironisé Philippe Tournier, secrétaire général du principal syndicat des chefs d'établissement, le SNPDEN, ajoutant toutefois qu'il y a bel et bien "un problème" avec les portables. "Mais comment fait-on?", s'interroge-t-il, comme d'autres acteurs du monde éducatif. Les règlements intérieurs des établissements interdisent l'usage des portables en classe. Mais pas dans l'enceinte d'un collège car cela revient à attenter aux libertés publiques. Il faudrait donc une modification de la loi, indique le SNPDEN. 

"COMMENT FAIT-ON ?"

Se posent ensuite des questions matérielles: un casier par élèves? Soit des centaines de casiers dans les gros collèges, ce qui pose la question du financement. Ou un casier par classe? Sans doute le plus faisable mais il faudra alors retrancher 10 mn de cours pour le dépôt et la restitution. Et qui est alors responsable de ces objets? 

La Peep, une des deux grandes fédérations de parents d'élèves dans les établissements scolaires publics, a également fait part de son scepticisme. "Pour nous, ce n'est pas une question déterminante. Le président (Emmanuel Macron) en avait parlé pendant sa campagne. La question est: 'comment fait-on?'", a déclaré Gérard Pommier, le président de la Peep, lors de la conférence de rentrée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.