La question du jour:

Laurent Wauquiez peut-il sauver Les Républicains ?




Laurent Wauquiez peut-il sauver Les Républicains ?
Ancien tenant d'une droite sociale et européenne, Laurent Wauquiez est devenu le chantre d'une droite conservatrice et eurosceptique (photo d'illustration).

Orange avec AFP, publié le samedi 02 septembre 2017 à 07h00

Laurent Wauquiez a annoncé jeudi 31 août, dans Le Figaro, qu'il était candidat à la présidence des Républicains, dont l'élection aura lieu en décembre prochain. Un poste qu'il a déjà occupé puisqu'il avait déjà assuré l'intérim du 23 au 29 août 2016.

A 42 ans, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, est considéré comme favori du scrutin.

Seul ancien ministre en lice, il est le représentant d'une droite conservatrice et identitaire.

"Il faut que la droite soit vraiment de droite", explique-t-il au Figaro, avant de mentionner pêle-mêle le refus du "communautarisme" et de "l'intégrisme islamique qui petit à petit ronge notre société", la défense des frontières, l'"histoire" et les "racines" de la France à "assumer", ou encore "l'assistanat".

"IL NE FAUT PAS AVOIR PEUR DU DÉBAT"

Populaire auprès des militants, Laurent Wauquiez l'est beaucoup moins au sein des cadres de son propre parti. Selon Le Point, Eric Woerth le décrit comme "un fou", "sans filtre, sans limite".

"La vérité, c'est que tout le monde a peur qu'il fasse un jour alliance avec le Front national", confie un député LR à Europe 1, qui rappelle le refus de Laurent Wauquiez d'appeler à voter Emmanuel Macron contre Marine Le Pen au second tour de la présidentielle.

Cet été, Xavier Bertrand puis Valérie Pécresse l'ont ainsi accusé publiquement de "courir après l'extrême-droite". "Il ne faut pas avoir peur du débat", se défend Laurent Wauquiez, qui assure qu'il veillera "à ce que chacun puisse trouver sa place" dans le parti.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
87 commentaires - Laurent Wauquiez peut-il sauver Les Républicains ?
  • Il va même sauver la France! et sera Président de la République car il s'occupera en priorité du problème prioritaire des Français en nettoyant les ghettos, les zones de non droit, les quartiers et en impliquant la tolérance zéro en matière d'intégration.

  • Si il veut réussir il n'a qu'une solution c'est de redonner la France aux Français et de penser d'abord Français.......

  • avatar
    VILLON-85  (privé) -

    Franchement, lui ou un autre, quelle importance ? La droite a implosé pour longtemps, comme le faux parti de gauche qui tenait l’Élysée il y encore quelques mois. Il ne reste plus rien qu'un parti (LREM) sorti de nulle part et qui, désormais, défend ouvertement et seulement les intérêts de la Finance. Pauvre France....

  • A force de se retourner dans sans tombe, l'uniforme du Général De Gaulle doit être en lambeaux...

  • Depuis plus de 30 ans cette pseudo droite préfère se battre contre le FN qui menace ses sièges plutôt que contre une gauche qui ruine la France mais appelle à voter pour eux au second tour en échange du même service. Ils connaissent le prix de cette alliance, quand ils parviennent au pouvoir ils sont condamnés à l'immobilisme ou à la duplicité Mais jusqu'à présent ça fonctionnait, alors on peut comprendre que les députés habitués à être élus avec des voix de gauche soient affolés à l'idée d'en être privés à cause d'un rapprochement avec le FN. Mais pour l'instant, à force de déni des réalités et de promesses non tenues, ce parti n'est plus crédible.

    Objectif et trés réaliste votre commentaire. L'hyprocrisie, Les mensonges du monde politique n'ont servi qu'à alimenter les intérêts du monde politique dans sa quasi intégralité au détriment des intéréts du pays et des francais eux mêmes. La Droite ne sera désormais que difficilement crédible hors un élargissement avec rapprochement aux millions de francais qui ont en ultime recours voté FN plutôt que s'avouer totalement trompés et bafoués par l'ensemble de classe politique.