La question du jour :

Faut-il raccourcir les vacances de la Toussaint ?




Faut-il raccourcir les vacances de la Toussaint ?
Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, dans une classe élémentaire de La Réunion, le 18 août 2017.

publié le mardi 29 août 2017 à 07h00

Le ministre de l'Éducation, Jean-Michel Blanquer, a relancé lundi l'idée de raccourcir les vacances de la Toussaint. Selon lui, ces vacances d'automne peuvent être "un facteur de décrochage pour certains élèves".

"Deux semaines, personnellement, ça m'a toujours semblé un peu long"", a déclaré le ministre de l'Éducation le lundi 28 août sur BFMTV et RMC.

"C'est un dossier que j'ouvrirai de manière plus large dans les deux mois qui viennent". Avant d'immédiatement indiquer : "Mais ouvrir ce n'est pas fermer".

Pour l'ancien recteur de l'académie de Créteil, il faut cependant en effet son temps avant de modifier le calendrier scolaire. Son souhait est de mener "une concertation" plus large pour réfléchir sur "l'espace et le temps de l'élève au XXIe siècle". "Je ne vais pas arriver et dire du haut de mon chapeau : c'est comme-ci, c'est comme cela. Il faut discuter", a-t-il ajouté. Selon lui, "on ne peut pas parler du rythme hebdomadaire sans parler du rythme quotidien et annuel".



Sous l'égide de l'ancien ministre socialiste, Vincent Peillon, les vacances de la Toussaint avaient été rallongées en 2012, passant de 10 jours à deux semaines. En 2016, le calendrier des vacances de la Toussaint avaient suscité la colère de certains parents : elles avaient démarré un mercredi soir et pour s'achever un jeudi matin. La raison ? L'ancien gouvernement avait souhaité éviter une reprise de l'école le lundi 31 octobre, soit la veille du mardi 1er novembre férié. Cette année, elles sont programmées du samedi 21 octobre 2017 au lundi 6 novembre. Cela pour toutes les zones.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.