La question du jour:

Faut-il rendre les pourboires obligatoires au restaurant ?




Faut-il rendre les pourboires obligatoires au restaurant ?
Les Français laissent de moins en moins de pourboires.

Orange avec AFP, publié le mardi 22 août 2017 à 07h00

Alors qu'une étude britannique vient de révéler que les touristes français étaient ceux qui laissaient le moins de pourboires en vacances, l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih) observe le même phénomène en France.. et réfléchit à des solution pour y remédier.



Les Français deviennent-ils de plus en plus avare en pourboire ? C'est le constat fait par l'assurance britannique Direct Line, dans une étude au sujet du comportement des touristes en vacances dans la restauration.
Une observation que l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih) partage. "Nous n'avons pas de chiffres précis mais nous faisons le constat d'une raréfaction des pourboires", expliquait le vice-président de l'Umih, Hervé Becam, lundi 21 août, sur Europe 1.

Contrairement à d'autres pays, en France, les prix affichés comprennent les taxes et le service. Il est pourtant de coutume de laisser un pourboire.
Or, la tradition disparaît, notamment en raison du nombre croissant des paiements par carte bancaire. Mais également parce que, "lorsque les consommateurs sont satisfaits du service rendu, ils préfèrent laisser des commentaires positifs sur des sites", remarque Hervé Becam.

Pourtant, selon une étude de l'agence de voyages Directours, 96 % des Français assurent que le pourboire est un réflexe en vacances.

Inquiet face à une réalité bien différente de cette étude, l'Umih souhaite proposer des solutions pour remédier à la diminution des pourboires. "On essaie de trouver un système différent en regardant ce qui se fait ailleurs. Et si nécessaire, il faudra modifier la loi", assure Hervé Becam.

Pour l'instant, il n'est pas encore question de rendre le pourboire obligatoire, mais la solution pourrait être envisagée à long terme si leur raréfaction se poursuit.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.