La question du jour:

Incendie à Aubagne : la SNCF a-t-elle bien géré la situation ?




Incendie à Aubagne : la SNCF a-t-elle bien géré la situation ?
Le trafic SNCF a été perturbé par un incendie et la découverte d'un colis suspect.

Orange avec AFP, publié le lundi 21 août 2017 à 07h00

Près de 4.000 personnes ont été bloquées samedi et dimanche alors qu'elles s'apprêtaient à prendre le train dans les gares de Marseille, Nice ou Toulon, à cause d'un incendie près d'Aubagne, dans les Bouches-du-Rhône.

Les trains ont été bloqués par un feu qui a ravagé 240 hectares de végétation et qui a nécessité l'intervention de 620 pompiers, deux Tracker, deux Canadair et un hélicoptère bombardier d'eau.

"J'ai reçu un SMS à 5h00 du matin pour me dire que mon TGV était annulé. J'ai décidé d'aller à la gare de Toulon.

C'était un grand bazar (...) beaucoup de monde partout. Un pauvre homme de la SNCF entouré par des dizaines de passagers sans informations", raconte à l'AFP Yohann Delamarre, un Caennais de 26 ans en vacances à La Londe-les-Maures, dans le Var, qui devait partir dimanche matin pour Paris.

UN COLIS SUSPECT À MARSEILLE

Le trafic SNCF a ensuite été perturbé par la présence d'un bagage abandonné en gare de Marseille. Le trafic y a été bloquée pendant deux heures.



Il a été rétabli dimanche en milieu de journée, malgré quelques retards qui persistaient dans la soirée.

Guillaume Pépy, président de la SNCF, a annoncé une mesure exceptionnelle. Il a confié à BFM TV que tous les voyageurs concernés par les blocages seront remboursés même si les événements "ne sont pas de notre responsabilité". Certains d'entre eux auront droit à un remboursement intégral.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU