La question du jour:

Œufs contaminés : le gouvernement gère-t-il bien la crise ?




Œufs contaminés : le gouvernement gère-t-il bien la crise ?©PHILIPPE HUGUEN / AFP

Orange avec AFP, publié le lundi 14 août 2017 à 07h00

Moins d'une semaine après les révélations sur le scandale des œufs contaminés au fipronil, un antiparasite, le gouvernement français, à travers la voix du ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert, essaie de contenir les inquiétudes des consommateurs.

Officiellement près de 250.000 œufs frelatés ont été mis sur le marché en deux temps. Mais Stéphane Travert se veut rassurant.

Vendredi 11 août, le ministre déclarait au micro de RMC que "le risque pour la santé humaine est très faible", s'appuyant sur les données recueillies lors d'"études nationales de consommations alimentaires" par l'agence nationale de sécurité alimentaire (Anses). Pour l'Anses, "la quantité maximale d'œufs pouvant être consommés varie de un (pour un enfant de 1 à 3 ans) à dix par jour (pour un adulte)", "sans s'exposer à un risque aigu".

"CE N'EST PAS RESPONSABLE"

Des données qui faisaient affirmer à Stéphane Travert que "les niveaux de contamination ne présentent pas de risque pour les consommateurs". Cependant dans le même temps, le ministre de l'agriculteur annonçait que "tous les produits contenant des œufs issus des élevages contaminés seront retirés du marché dans l'attente de résultats d'analyse" et que ces aliments "seront remis sur le marché en cas de résultat favorable". Une manière de souffler le chaud et le froid qui nourrit les inquiétudes, notamment des associations de défense de consommateurs. Elles ont dénoncé dès vendredi le manque de transparence des autorités françaises.

"Pour l'instant, les consommateurs sont laissés dans le flou total. Ils ignorent quelles marques, quels produits (...) sont concernés", déplore Ingrid Kragl, directrice de l'information de l'ONG Foodwatch. "Ce n'est pas responsable, cette façon de gérer la crise en France", déclare de son côté Alain Bazot, président de l'UFC-Que Choisir.



Si aucun produit n'a été pour l'instant pointé du doigt, les articles à base d'œufs et issus des élevages contaminés peuvent être contaminées, comme des gâteaux, de brioches ou de pâtes.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
85 commentaires - Œufs contaminés : le gouvernement gère-t-il bien la crise ?
  • ouais c'est comme Tchernobyl les oeufs se sont rendu inoffensifs à la frontière.

  • Quelle manie en France de vouloir que le gouvernement gère tout. Et si les citoyens devenaient responsables en réfléchissant lorsqu'ils font leurs courses??? en plus les études montrent que ces oeufs ne sont dangereux que si trop consommés. Alors encore une fois les médias se font des bénéfices sans faire leur VRAI BOULOT;

    je n'accuse pas la France, seulement l'Europe , cela devrait être mieux contrôlé .
    Il me semble que toutes ces grosses entreprises doivent être contrôlées de temps en temps. Y compris dans tous les pays de l'Europe.
    Oui l'on dit en effet pas dangereux , vous oubliez l'histoire des patates en Belgique , donc si l'on ajoute le tout +++++++
    Merci aux journalistes.

  • finalement beaucoup de ministres ne servent à rien et les autres ne servent à pas grand chose

  • Quel gouvernement ? Il y a un gouvernement ? Première nouvelle .

  • Oui très bien . Sans problème, il n'y a PAS de crise . Aucun scientifique ( en biologie ) ne prend u sérieux cette mascarade . Bon , d'infimes
    doses d'un produit dangereux ont été répandues . Bon, les relations internationales au sein de l'Europe ne sont pas ce qu('elles devraient être ! Où est le problème . ces situations durent depuis des décennies .