La question du jour:

Tensions Corée du Nord-USA : craignez vous une guerre nucléaire ?




Tensions Corée du Nord-USA : craignez vous une guerre nucléaire ?
Les leaders américain et nord-coréen Donald Trump et Kim Jong-Un.

Orange avec AFP, publié le samedi 12 août 2017 à 07h00

L'inquiétude internationale grandissait vendredi après de nouvelles menaces de Donald Trump de recourir à la force contre la Corée du Nord, alimentant l'escalade verbale entre Washington et Pyongyang en dépit des appels à la retenue de la Chine.

"Les solutions militaires sont maintenant complètement en place, et prêtes à l'emploi, si la Corée du Nord se comporte imprudemment", a déclaré le président américain sur son compte Twitter.

"J'espère que Kim Jong-Un trouvera une autre voie!", a-t-il ajouté.

Pyongyang, dans le même temps, qualifiait Donald Trump d'"odieux fanatique de la guerre nucléaire" par la voix de l'agence officielle nord-coréenne KCNA.

"Trump est en train de mener la situation dans la péninsule coréenne au bord d'une guerre nucléaire", a ajouté KCNA.

Face à une surenchère sans précédent entre Washington et Pyongyang, la Chine a tenté vendredi, de faire retomber la fièvre. Pékin a enjoint aux Etats-Unis et à la Corée du Nord de "faire preuve de prudence" et a exhorté Pyongyang à éviter les "démonstrations de force".

Loin de chercher l'apaisement, le président américain a au contraire multiplié ces derniers jours les déclarations bellicistes. Jeudi, Donald Trump a défendu sa formule controversée promettant "le feu et la colère" à Pyongyang estimant qu'elle n'était "peut-être pas assez dure".

MENACE D'ATTAQUER L'ÎLE DE GUAM

Un responsable de la Maison Blanche a toutefois indiqué qu'il ne fallait pas voir dans les propos de Donald Trump le signe d'une action militaire imminente.

Face au changement de ton à Washington, la Corée du Nord a menacé de lancer une attaque contre l'île américaine de Guam, avant-poste stratégique des forces américaines dans le Pacifique.

L'armée doit présenter au jeune dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un un plan d'offensive contre Guam d'ici la mi-août, selon les militaires nord-coréens.

Quatre missiles seront tirés simultanément, a expliqué l'armée. Les engins, passant au-dessus du Japon, "voleront 17 minutes et 45 secondes sur une distance de 3.356,7 km, et s'écraseront en mer à 30 ou 40 km de Guam". Ils s'abîmeraient ainsi à l'extérieur des eaux territoriales américaines.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU