La question du jour:

Fallait-il nationaliser les chantiers navals STX de Saint-Nazaire ?




Fallait-il nationaliser les chantiers navals STX de Saint-Nazaire ?
Un site de construction de STX (illustration).

Orange avec AFP, publié le vendredi 28 juillet 2017 à 07h00

Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a annoncé jeudi 27 juillet une nationalisation temporaire des chantiers navals de STX France afin de "défendre les intérêts stratégiques de la France", après l'échec des discussions avec le groupe italien Fincantieri.

"Nous avons pris la décision d'exercer le droit de préemption de l'État sur STX", a déclaré le ministre lors d'une conférence de presse à Bercy. Cette opération est toutefois temporaire, les chantiers navals de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) n'ayant "pas vocation" à rester dans le giron de l'État, a-t-il précisé.

"Les chantiers de Saint-Nazaire sont un outil industriel unique en France. Nous voulions donc garantir aux salariés, mais aussi à la région, aux clients, aux sous-traitants, à tous les Français, que les compétences exceptionnelles des chantiers en termes de construction resteront en France", a-t-il détaillé.

Selon le ministre, qui s'est refusé au cours de son intervention à utiliser le mot de "nationalisation", la prise de contrôle de STX France "coûtera environ 80 millions d'euros à l'État". Cela "doit nous donner le temps de négocier dans les meilleures conditions possibles", afin de "bâtir un projet industriel européen solide et ambitieux", a-t-il poursuivi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.